Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 06:12
 

Ségolène Royal pointe "une dégradation très rapide" du climat politique

Interrogée au micro de BFMTV sur l’action de François Hollande après un an de pouvoir, Ségolène Royal s’est dit surprise du climat de défiance de la part des Français envers le Président, évoquant "une dégradation très rapide".

Un an de François Hollande, un climat tendu avec les patrons, dans la rue avec denombreuses manifestations contre le mariage gay et l’action du gouvernement, desdissensions politiques avec l’extrême gauche, etc. La présidente de la région Poitou-Charentes et vice-présidente de la Banque publique d’investissements était invitée à réagir au micro de Ruth Elkrief sur BFMTV. Elle s’est dit surprise de la vitesse à laquelle les tensions sont apparues, parlant d’une "dégradation très rapide". "C’est problématique", a-t-elle ajouté.

"Ce débat est trop long"

 

"Pour avancer, un pays doit vivre de façon harmonieuse et paisible", a-t-elle poursuivi. Questionnée sur les manifestations et les tensions provoquées par la loi sur le mariage pour tous, Ségolène Royal a estimé que "ça a assez duré, ce débat est trop long". Pour la présidente de la région Poitou-Charentes, les priorités sont "le chômage, le pouvoir d’achat, la réussite à l’école et la lutte contre toutes formes de violence". Elle souhaite que le gouvernement "reviennent aux fondamentaux".

Elle en appelle à un apaisement général, "dans le respect et la diversité des opinions". Critique à l’égard de l’action du gouvernement, Ségolène Royal demande "de la clarté et de savoir où on va". Aujourd’hui, "ce n’est pas le cas, tout le monde le voit bien", a-t-elle regretté.

 


Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 07:21

936865_10200985845350858_1735458023_n.jpg203502 206101462756447 2371665 n

Cette belle idée du courage, le livre de Ségolène Royal sortira le 15 mai prochain

« L’idée de ce livre est née de la question que m’ont tant de fois posée des proches comme des inconnus, des militants et des citoyens, en France et hors de France : « comment faites-vous ? ». Pour tenir ? Pour encaisser ? Pour repartir ? Avec ce mot de « courage », qui revient sans cesse. Longtemps, j’ai répondu que l’engagement politique est fait de succès et d’insuccès qu’il faut savoir accueillir, dans toute la mesure du possible, avec une égale sérénité et en gardant son cap. Longtemps, j’ai dit aussi que les solides convictions qui me portent et les idées que je veux mettre au service de mon pays sont le seul secret de la force qu’on me prête car la cause, toujours, est plus grande que nous. Mais je m’inscris dans une histoire jalonnée de repères forts et dont certaines figures, pour lesquelles j’éprouve une tendresse particulière, m’inspirent depuis bien longtemps ; elles continuent d’influer sur ma vision du monde et ma conduite politique. Notoires ou inconnues, « belles personnes » d’hier et d’aujourd’hui, elles ont en commun d’avoir osé l’espoir, parfois quand tout semblait perdu. C’est vers elles que je me tourne aujourd’hui : c’est une dette ; c’est un partage ; et c’est un combat. »

 

L'Express - 15 leçons de courage par Ségolène Royal

Le livre de Ségolène Royal sera composé de 15 portraits de personnalités qui ont un point commun : avoir traversé des épreuves et "s'être relevées"...

L'ex-candidate à l'Elysée revient sur le destin de Nelson Mandela, sur sa rencontre avec des députés kurdes à Ankara, en Turquie, dans les années 1980, ou encore sur la figure de Franklin Roosevelt...

 

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 03:57

 

 

"C'EST UN TEXTE GENEREUX QUE VOUS AVEZ AUJOURD'HUI VOTE A DIT MADAME LA GARDE DES SEAUX CHRITIANE TAUBIRA" 

 


"C’est un texte généreux que vous avez voté !" 

Publiée le 23/04/2013 
[Tags] débat , mariage , taubira ,mariage pour tous , homo

AJOUTER CETTE VIDÉO :JavaScript   iframe   lien court 

A PROPOS DE CETTE VIDEO

Revoir le discours de Christiane Taubira après le vote du projet de loi sur le mariage pour tous.

Christiane Taubira s’est exprimé suite au vote du texte sur le projet de loi ouvrant le droit au mariage pour tous. "Nous n’avons rien pris à personne. Nous avons protégé des milliers d’enfants. C’est un texte généreux que vous avez voté". Elle s’est ensuite adressée aux homosexuels notamment les plus jeunes qui auraient pu être blessés ces derniers jours… "Nous savons que la responsabilité de la puissance publique, c’est de lutter contre les discriminations. "Aux adolescent(e)s de ce pays qui ont été dans un désarroi immense" elle assure "chacun de nous est singulier, c’est la force de la société. Si vous êtes pris de désespérance, balayez tout cela … Gardez la tête haute !"

VOUS AIMEREZ AUSSI

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 18:10

45158564 p 

 

Projet de loi ouvrant le mariage aux couples de

personnes de même sexe - Discours de

Dominique Bertinotti - Mercredi 17 avril 2013


Seul le prononcé fait foi


Monsieur le Président, 
Madame la Garde des Sceaux, 
Monsieur le Président Urvoas, 
Monsieur le rapporteur Binet, 
Mesdames et messieurs les députés,

 

 

Le projet de loi qui vient en seconde lecture devant votre assemblée, que vous avez adopté une première fois et que le Sénat a consolidé, met toutes les familles -et j’insiste - toutes les familles, sur un pied d’égalité. Faut-il le répéter, cette loi n’enlèvera rien à personne mais donnera à tous, les mêmes droits et les 2 mêmes devoirs. Faut-il le répéter, ce choix de l’égalité, 13 pays l’ont déjà fait avant nous. D’autres le feront après nous.

 

Ils le feront car nos démocraties ne sont jamais aussi fortes et confiantes dans leur avenir que lorsqu’elles s’adressent à tous leurs concitoyens, à tous leurs enfants, à toutes leurs familles. Elles s’élèvent quand elles portent une vision généreuse de la famille, une vision qui inclut et non qui exclut.

 

Inclure et non exclure c’est prendre en compte la réalité des familles dans leur grande diversité plutôt que de les figer dans un modèle unique.

 

Inclure et non exclure, c’est reconnaître dans nos mairies, sous le sceau de nos valeurs républicaines, tous les couples quelle que soit leur orientation sexuelle.

 

Inclure et non exclure, c’est permettre à tous les couples de faire le même choix entre trois statuts différents, le concubinage, le PACS et le mariage.

 

Inclure et non exclure, c’est donner à tous les enfants la même sécurisation juridique.

 

A une fillette de dix ans élevée par ses deux pères, Barack Obama a écrit :

« Aucune famille ne ressemble à une autre. Nous célébrons cette diversité. Et nous affirmons que peu importe que tu aies deux papas ou une maman, ce qui compte par-dessus tout, c’est l’amour que nous démontrons les uns pour les autres. (…) Nos différences nous unissent. Toi et moi avons le bonheur de vivre dans un pays où nous naissons égaux quelle que soit notre apparence extérieure, l’endroit où nous avons grandi, ou qui sont nos parents. »


Tournons-nous vers l’avenir pour que demain, dans notre belle République, nos concitoyens homosexuels aient le droit d’exister sereinement dans une dignité retrouvée.

 

L’homosexualité n’est ni de gauche ni de droite, ni de la ville ni de la campagne, ni d’une classe sociale pauvre ou aisée, ni bobo, ni marginale. C’est tout simplement une orientation sexuelle, que 90% de nos concitoyens estiment être une façon comme une autre de vivre sa sexualité. C’est un fait et pas un choix.

 

Comment ne pas vouloir l’égalité ? Que l’on soit homme ou que l’on soit femme, que l’on soit blanc, ou que l’on soit noir, que l’on soit homosexuel ou hétérosexuel, ce sont des différences qui ne justifient en rien la moindre inégalité. A l’équité qui se contente de réduire les inégalités nous préférons l’égalité qui vise à les supprimer.

 

Oui je vous le dis, en votant cette loi vous serez les meilleurs défenseurs de la famille, de celle qui en son sein sera capable grâce à la République de reconnaitre toutes ses composantes, d’y apporter l’apaisement et ce point final à l’exclusion de certains. Avec cette loi, plus personne ne sera clandestin dans sa famille, clandestin dans la société, clandestin dans la République.

 

Les parlementaires ont déjà été mobilisés 110 heures dans cet hémicycle et 52 heures dans celui du sénat sans compter les nombreuses heures consacrées aux auditions. Il n’est pas un journal, il n’est pas une radio, il n’est pas une télé qui n’ait évoqué ce sujet ces six derniers mois. Il n’est pas un repas de famille, il n’est pas une discussion entre amis qui ne l’ait abordé.

 

Alors oui il est temps de conclure ce débat. Tous les arguments ont pu être échangés. C’est au bout du compte deux visions de la famille qui se confrontent : un modèle unique face à une pluralité de modèles familiaux.

 

Devant la réalité de la société et des choix de nos concitoyens, il n’est plus possible de rester indifférent à la révolution silencieuse des familles qui a eu lieu, il n’est plus possible de revendiquer un idéal de famille qui n’existe déjà plus. A-t-il d’ailleurs jamais existé ?

 

François de Singly le dit avec beaucoup de justesse : « Ce qui est intéressant dans le fait que la définition de la famille soit floue, c’est que cette imprécision autorise son succès. L’universalité de la famille tient dans son absence de définition. »


L’absence de définition de la famille n’a jamais empêché la construction d’un cadre juridique, mais qui est par nature évolutif. Cette loi est une avancée qui s’inscrit dans cette évolution permanente et qui répond à la demande de nos concitoyens de rentrer dans ce cadre juridique.

Cette loi est donc une avancée pour tous.

 

Voulons-nous dans notre société des familles égales et fraternelles ? Aujourd’hui, je vous invite à répondre « OUI ».


A lire :

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 06:41

203502 206101462756447 2371665 n 

Sud ouest -  Heuliez : Ségolène Royal s’exprime

Jeudi, lors d’une rencontre avec la presse régionale, Mme Royal a expliqué avoir refusé de s’exprimer « pour ne pas troubler l’entreprise Heuliez parce que les gens mélangent tout ». Allusion à Heuliez SAS d’un côté et à Mia-Electric de l’autre ; le premier ayant espéré fabriquer 12.000 châssis par an pour le second, la réalité s’étant avérée tout autre. L’an passé, Mia a produit un peu moins de 800 petites autos…

« La région ne veut pas faire comme les banques. Quand je voie le FSI investir dans LVMH, les bras m’en tombent ! » a-t-elle commencé avant d’attaquer tout azimuts, de regretter le peu d’impulsion donné par l’Etat en faveur du véhicule électrique, d’affirmer qu’elle n’irait pas plus loin que les 2,5 millions en faveur d’Heuliez.

Et comme la meilleure défense reste encore et toujours l’attaque, Ségolène Royal a montré qu’elle n’avait rien perdu de sa pugnacité, lançant : « Je préfère être du côté de ceux qui aident plutôt que du côté de ceux qui dénigrent »...

Nouvelle Republique - Ségolène Royal : "Je ne baisse pas les bras pour Heuliez"

Le tribunal de commerce de Niort a fait savoir ce matin aux représentants de la SAS Heuliez qu'il a placé l'entreprise en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois. Dans la foulée, la présidente de la région Poitou-Charentes restée discrète sur le sujet, a pris la parole.

"Je ne regrette rien de ce que la région a fait pour Heuliez SAS. Je ne baisse pas les bras. Il faut soutenir les entreprises sérieuses et une main d'oeuvre de grande qualité".

Ségolène Royal a profité d'une rencontre avec la presse régionale à la veille d'une session du conseil régional, pour dire tout le bien qu'elle pense du constructeur automobile des Deux-Sèvres qui vient d'obtenir six mois de sursis, et tout le mal qu'elle pense d'une Droite "qui ferait mieux de faire des propositions pour Heuliez, plutôt que d'exploiter de manière politicienne, comme sait si bien le faire Monsieur Raffarin, des sujets aussi graves." Un tacle pour ses opposants à la région et son opposant en région, le sénateur Jean-Pierre Raffarin. Un message qu'elle n'a pas hésité à répéter quelques minutes après, sur Twitter...

Charente Libre - Royal : "La Région sera toujours aux côtés d'Heuliez"

Les tweets du jour

Heuliez

 


 

 

Action Régionale

 

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 06:45

Moralisation : pour Royal, Hollande a agi "courageusement"

Edité par D.D.F. avec AFP
le 11 avril 2013 à 16h45 , mis à jour le 11 avril 2013 à 16h53.
TEMPS DE LECTURE
 3min
Ségolène Royal et François Hollande.
Ségolène Royal et François Hollande. / Crédits : TF1 News
Partager
 

 
  nde , jérôme cahuzac , ségolène royalPOLITIQUELa présidente PS de la région Poitou-Charentes a estimé, jeudi, que les mesures prises par le chef de l'Etat "vont remettre des règles dans le fonctionnement de l'usage des fonds publics". Et espère qu'elles s'appliqueront aussi aux dirigeants d'entreprises publiques.

Elle ne s'était plus exprimée publiquement depuis sa nomination à la tête de la Banque publique d'investissement. Seulement quelques tweets de-ci de-là.Ségolène Royal est sortie de son silence, jeudi, lors d'une rencontre avec la presse régionale à Poitiers. La présidente de la région Poitou-Charentes a évoqué le placement en redressement judiciaire d'Heuliez, l'affaire Cahuzac  - qui "ne nous a pas rendu service", rapporte Sud Ouest - et ses conséquences. Notamment les mesures de moralisation de la vie politique annoncées par François Hollande.

"La transparence est un bon principe démocratique et le président de la République a pris courageusement des décisions qui sont attendues et vont remettre des règles dans le fonctionnement de l'usage des fonds publics", a-t-elle estimé.

"Il faut la transparence"

"Le principe n'est pas de mettre en cause les élus ni les fonctionnaires, mais de se dire que dès lors qu'il y a des financements publics, des salaires qui sont payés sur des fonds publics, il faut la transparence : donc, elle s'adresse aux administrations, aux élus, mais aussi à tous les dirigeants d'entreprises publiques qui sont payés sur fonds publics", a-t-elle insisté.

Elle a rappelé que le "Parlement aura à en débattre et à arrêter le cadre de cette transparence". Le projet de loi sur ce thème sera présenté dans un peu moins de deux semaines en Conseil des ministres.

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 10:46

 

45158564 p

La Grande victoire de la gauche au pouvoir c'est qe fut adopté, comme autrefois le pacs, le Mariage pour tous, on ne peut pas dire que c'est grâce aux UMP, ni aux catho, grands pourfendeurs de la division entre les êtres, comme nous l'avait démontré Nicolas Sarkozy, pendant son triste mandat présidentiel.

Alors nous félicitons, tous les sénateurs de droite et de gauche qui ont voté ce texte, en entier. Il nous faut attendre son inscription au journal officiel, le plus rapidement possible, afin que ce grand progrès de notre société, entre en action.

 

Le Sénat fait un grand pas vers l'adoption du mariage homosexuel

Le Sénat a fait un grand pas en avant vers l'adoption du mariage homosexuel avec le vote dans la nuit de mardi à mercredi du premier article du projet de loi qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe, malgré la combativité de la droite sénatoriale et les manifestations de rue.

Photographe : Jacques Demarthon :: La ministre de la Justice Christiane Taubira (g) et la ministre déléguée à la Famille Dominique Bertinotti au Sénat le 4 avril 2013photo : Jacques Demarthon, AFP

Cela est de bon augure pour l'adoption définitive du texte, même si certains qui ont fait défection à droite ont d'ores et déjà annoncé qu'étant opposés au volet filiation et à l'adoption plénière pour les couples homo ils voteraient contre l'ensemble du texte, à l'image de Muguette Dini (UDI-UC).

Les opposants à cette réforme sont déterminés à faire entendre leur voix. Frigide Barjot, porte-parole de La Manif pour tous, a appelé mercredi à une nouvelle manifestation nationale le 26 mai, après celles des 13 janvier et 24 mars.

Dans la nuit, l'article premier a été voté assez largement, avec 10 voix de plus que la majorité requise (abstentions comprises) alors que la gauche sénatoriale n'a que six voix de majorité sur la droite. Cinq UMP et une UDI-UC ont voté pour, 2 UMP et 4 UDI-UC se sont abstenus et un UMP (Roger Karoutchi) n'a pas pris part au vote. A gauche, au RDSE (à majorité PRG), un sénateur a voté contre et 4 n'ont pas pris part au vote dont Jean-Pierre Chevènement.

Ce vote est intervenu après plus de 10 heures de discussion de l'article, la droite sénatoriale multipliant les prises de parole, souvent répétitives et parfois virulentes, pour fustiger le texte. UMP et UDI-UC ont aussi joué la montre pour retarder le vote, par exemple en demandant la vérification du quorum des votants.

"Le mariage unit un homme et une femme en vue de la procréation. Deux hommes ou deux femmes ne pourront jamais avoir d'enfants!", a soutenu Charles Revet (UMP).

"Jamais je ne me permettrai de juger l'homosexualité: tout être humain a droit au bonheur. Mais l'enfant y a droit aussi. Il a droit de vivre dans le cadre d'une famille traditionnelle", s'est exclamée Marie-Thérèse Bruguière (UMP).

Jean-Claude Lenoir (UMP) a protesté contre "la transformation en profondeur de la filiation qui passe d'une vraisemblance biologique a une illusion juridique". Catherine Morin-Desailly (UDI-UC) a estimé que le texte "prépare des évolutions plus profondes" en ouvrant "la voie à la PMA (procréation médicalement assistée) et à la GPA (gestation pour autrui)".

Après le vote, la droite a poursuivi son harcèlement sur la suite des articles, Gérard Longuet et Philippe Bas ne cessant d'intervenir longuement. L'ancien ministre de la Défense a même demandé la suppression d'un couplet de la Marseillaise car "hétérosexuel et qui défend l'altérité".

La gauche sénatoriale a limité au maximum ses interventions pour ne pas rallonger les débats. "Ne tombez pas dans la provocation" a intimé à ses troupes le patron des sénateurs PS, François Rebsamen.

"Personne n'a le droit de considérer qu'une catégorie de la population, du fait de son orientation sexuelle, serait supposée a priori avoir une mauvaise parentalité", a protesté Marie-Christine Blandin (EELV).

"Je n'ai cessé d'entendre, sur les bancs de droite, que la gauche voulait casser la famille, martyriser les enfants, remettre en cause la civilisation. Comment voulez-vous que le dialogue se noue quand vous adoptez de telles postures politiques? " a lancé Alain Bertrand (RDSE).

L'article 1 a été voté "conforme" c'est-à-dire sans modification par rapport au texte adopté en première lecture par l'Assemblée nationale. Ce vote est donc définitif sauf en cas de rejet de l'ensemble du texte par le Sénat. L'article ne sera pas soumis à une deuxième lecture à l'Assemblée nationale ni en CMP (commission mixte paritaire).

 

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 05:01

203502 206101462756447 2371665 n

Lettre de Ségolène Royal : Conférence régionale sur l'énergie - Guillaume Garot et Ségolène Royal mettent en valeur les circuits-courts

Ségolène Royal et Guillaume Garot à la rencontre de la filière agroalimentaire pour mettre en valeur les circuits-courts : 15 magasins fermiers, 1500 emplois

Ségolène Royal et Guillaume Garot, Ministre délégué à l’Agroalimentaire, étaient ce vendredi en Charente pour mettre en valeur les circuits courts et rencontrer les responsables de la filière. L’agroalimentaire, une filière d’excellence en Poitou-Charentes porteuses d’avenir et d’un important savoir-faire. La Région souhaite s’appuyer sur cette filière pour continuer à développer l’emploi...

  Le 4 avril, la Région Poitou-Charentes en partenariat avec l'État, a organisé à la Maison de la Région la Conférence régionale sur la transition énergétique, réunissant ainsi 180 acteurs 

Ségolène Royal annonce dix actions pour accélérer les économies d'énergies et la production d'énergie propre

Guillaume Garot,  le ministre délégué à l'agroalimentaire, est en Charente depuis ce vendredi matin. Il achève en ce moment sa visite chez Hennessy, à Cognac, où il découvre les chais et prend le pouls de la viticulture.

En tandem avec Ségolène Royal, ... (il) était ce matin au lycée de l'Oisellerie, à La Couronne.

Aux élèves de l'établissement agricole, il a redit son attachement aux circuits courts autant que sa volonté de "rééquilibrer" les transactions entre éleveurs, producteurs et acteurs de la grande distribution. "Chacun doit pouvoir vivre décemment de son travail", a-t-il notamment insisté...

Lettre de Poitou Charentes - Transition énergétique, Aubade, Agroalimentaire, Aide à l'emploi...

Edito de Ségolène Royal - L'Agroalimentaire est une filière d'excellence en Poitou-Charentes porteuse d'avenir et d'un important savoir-faire

« Le 5 avril, visite en Charente avec Guillaume Garot, Ministre délégué à l'Agroalimentaire, au lycée agricole de l'Oisellerie, pour rencontrer les élèves, mettre en valeur les circuits courts et échanger avec les responsables d'une filière qui souffre. 

L'Agroalimentaire est une filière d'excellence en Poitou-Charentes porteuse d'avenir et d'un important savoir-faire. La Région souhaite s'appuyer sur cette filière pour continuer à développer l'emploi. Une mutation de l'agriculture est aujourd'hui nécessaire afin de faire émerger un nouveau modèle reposant sur deux piliers : soutenir les éleveurs dans la production de la matière première et sa transformation ; rapprocher le consommateur et le producteur. 

La Région développe ainsi des circuits courts pour offrir au consommateur des aliments de qualité produits en Poitou-Charentes avec les magasins fermiers « De la Fourche à la Fourchette » créés par la Région. Depuis 2 ans, une quinzaine de nouveaux magasins se sont ouverts associant plus d'une centaine de producteurs.  

Dans la filière agroalimentaire, la Région Poitou-Charentes a permis la création de 1 500 emplois dans les exploitations, les ateliers de transformation et les magasins de produits fermiers créés dans la région. Elle a également fortement développé les signes de qualité avec 16 produits sous signe officiel de qualité, pour garantir et protéger les productions. Depuis 2004, la Région a soutenu 797 projets de diversification.  

Réussir cette mutation de l'agriculture et de l'agroalimentaire passe également par la formation, à l'image du travail fait dans les lycées agricoles, notamment au lycée de l'Oisellerie. Car le « bien manger » est un défi de civilisation essentiel ».

A lire aussi:

Rencontre émouvante avec les 80 salariés ex Aubade

Elles ont fait sanctionner leur licenciement boursier, « les petites mains ont un cerveau »...

Aide à l'emploi : la Région accentue sa dynamique

Lors de la réunion publique du 12 avril, la Région poursuivra son effort en faveur de l'emploi et de l'économie, pour permettre à chacun, quels que soient son âge et ses qualifications, de (re)trouver un travail...

La Région soutient la filière caprine en Poitou-Charentes

Poitou-Charentes est la première région caprine en France avec 1/3 du cheptel national et plus de 1 700 éleveurs caprins. Pour poursuivre dans cette dynamique, la Région accordera une aide à 5 acteurs majeurs de la filière caprine lors de la réunion publique du 12 avril prochain...

Les tweets du jour

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 04:52
Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 16:52

L'INTEGRE SEGOLENE ROYALS'EXPRIME SUR L'AFFAIRE CAHUZAC :ETRE ELU DU PEUPLE, C'EST POUR SERVIR ET NON POUR SE SERVIR ...

 

Affaire Cahuzac

Ségolène Royal : "La politique, c'est servir, ce n'est pas se servir !"

"Consternant, affligeant ! Ségolène Royal n'a pas mâché ses mots en évoquant l'affaire Cahuzac. La présidente de la Région Poitou Charentes s'alarme des retombées du scandale par ses mots : "Je n'accepte pas que les élus soient ainsi dégradés dans leurs responsabilités"

  • Par Bernard Dussol
  • Publié le 04/04/2013 | 17:53, mis à jour le 04/04/2013 | 18:19
© Maxppp
© Maxppp
Première réaction de Ségolène Royal ce jeudi à l'affaire Cahuzac. "Les élus ont une responsabilité éducative et doivent donner le bon exemple", estime la présidente de la région Poitou Charentes. La mise en cause de l'ancien ministre du Budget "signe un désastre dans notre mission éducative de l'exemplarité", ajoute-t-elle. Ségolène Royal s'en est pris violemment aux plus riches en assénant :"Plus les gens ont de l'argent, plus ils en veulent. Que les riches arrêtent de se goinfrer !"

La totalité de cet interview réalisée par Marie-Ange Cristofari et François Gibert ci-dessous.

 

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article