Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 06:57

infoweb_icon.gif

Vienne - Scorbé-Clairvaux - Santé

Marisol Touraine a présenté son "Pacte territoire-santé" dans la Vienne

13/12/2012 10:22
Marisole Touraine a rencontré la douzaine de professionels de santé qui sont rassemblés dans l'établissement de Scorbé.
Marisole Touraine a rencontré la douzaine de professionels de santé qui sont rassemblés dans l'établissement de Scorbé. - (Philippe Bonnet)

La ministre des Affaires sociale et de la Santé a visité ce matin la maison de santé de Scorbé-Clairvaux, à côté de Lencloître, avant la tenue de plusieurs tables rondes sur la désertification médicale. Retour sur ces annonces.

empty.gif
Diaporama DIAPORAMA - Les photos de la visite ministérielle

Après avoir visité le pôle de santé de l'Envigne, situé à Scorbé-Clairvaux, la ministre de la Santé a détaillé son "pacte territoire-santé" devant quelques centaines d'élus de la région Poitou-Charentes, de professionnels de santé et de journalistes.

Les 12 engagements de la ministre s'articulent autour de 3 objectifs : "changer la formation et faciliter l'installation des jeunes médecins" ; "transformer les conditions d'exercice des professionnels de santé" ; "investir dans les territoires isolés" ; 
chaque objectif étant décliné selon quatre engagements.

> Formation
- un stage en médecine générale "pour 100 % des étudiants" en médecine
- la signature de 1.500 bourses de service public d'ici 2017
- l'installation, dès 2013 dans les territoires isolés, de 200 praticiens territoriaux de médecine générale
- la création d'un "référent installation" unique dans chaque région

> Exercice professionnel
- le développement du travail en équipe
- le rapprochement entre maisons de santé et universités
- le développement de la télémédecine
- l'accélération des transferts de compétence

> Territoires isolés
- la garantie d'un accès au soin urgents en moins de 30 minutes pour tous les Français, d'ici 2015
- l'autorisation des professionnels hospitaliers et salariés à appuyer les structures ambulatoires
- l'adaptation des hôpitaux de proximité et la responsabilisation des centres hospitaliers régionaux à l'échelle de leur territoire
- le renforcement des centres de santé.

[La visite minute par minute]

>> 12 h 00. La ministre conclut son discours en annonçant qu'elle lancera, "au début de l'année 2013, dans chaque département de France, une concertation autour des propositions" formulées aujourd'hui. "Je sais pouvoir compter sur votre engagement à mes côtés dans la lutte contre les déserts médicaux, parce qu'il en va tout simplement de notre pacte social, de l'égalité des Français devant la santé", a conclu Marisol Touraine, avant de répondre aux questions des télévisions et radios nationales venues en nombre.

>> 11 h 50 : Les quatre engagements suivants concernent les conditions d'exercice des professionnels de santé : développement du travail en équipe, rapprochement entre maisons de santé et universités, développer la télémédecine, accélérer les transferts de compétence.
Le dernier "pilier" du pacte présenté concerne l'investissement dans les territoires et regroupe les quatre dernières mesures du plan. "Mon neuvième engagement, vous le connaissez, c'est un engagement du président de la République : nous garantirons sur tout le territoire un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes d'ici 2015." S'inscrivent également dans cette démarche l'autorisation des professionnels hospitaliers et salariés "à appuyer les structures ambulatoires". Disant cela, la ministre se tourne vers Jean Grellier, le député des Deux-Sèvres qui a évoqué, quelques minutes plus tôt, le projet d'hôpital Nord Deux-Sèvres. "Mon onzième engagement, c'est d'adapter les hôpitaux de proximité et de responsabiliser les centres hospitaliers régionaux à l'échelle de leur territoire." La dernière mesure du plan vise à conforter les centres de santé.

>> 11 h 40. "Je ne suis pas de nature nostalgique. Ce n'est pas pour restaurer l'ordre ancien que nous engageons aujourd'hui ce combat contre les déserts médicaux", assure la ministre. "Le discours sur les déserts médicaux n'est pas nouveau. Je suis la première ministre de la Santé à m'y attaquer. On a beaucoup parlé et peu agi. Depuis dix ans, mes prédécesseurs ont échoué."
Le premier engagement du pacte est un stage en médecine générale "pour 100 % des étudiants".
Le deuxième engagement "fixe à 1.500 le nombre de bourses de service public signées d'ici 2017".
Le troisième engagement de la ministre est l'installation "dès 2013 dans les territoires isolés" de 200 praticiens territoriaux de médecine générale.
Le quatrième engagement est la création d'un "référent installation" unique dans chaque région.

>> 11 h 25. Marisol Touraine prend la parole pour présenter son "Pacte territoire-santé". "Déserts médicaux : le terme est partout dans le débat public et les Français nous le disent au quotidien et sont inquiets. Inquiets parce qu'ils voient leur médecin de famille vieillir et de ne pas savoir s'il trouvera un successeur", entame la ministre des Affaires sociales et de la Santé.
Elle détaille ensuite les grands axes de son plan qui vise à contrecarrer la désertification médicale : "Depuis cinq ans, deux millions de Français supplémentaires sont touchés par la désertification médicale."
Les 12 engagements du pacte s'articulent autour de trois objectifs : changer la formation et faciliter l'installation des jeunes médecins ; transformer les conditions d'exercice des professionnels de santé ; investir dans les territoires isolés.

>> 11 h 15. Les témoignages de praticiens s'enchaînent. Jeune médecin généraliste installée en milieu rural, Emilie Bellanger évoque son expérience et les raisons de son choix. Après avoir été stagiaire dans un cabinet de campagne, elle est elle-même, aujourd'hui, installée à Usson-du-Poitou et est devenue maître de stage pour des étudiants en médecine. " Plusieurs d'entre eux souhaitent s'installer en milieu rural, mais les aides à l'installation sont importantes, de même que le dispositif de permanence des soins au niveau départemental".

>> 11 h 00. Un film de trois minutes sur le fonctionnement d'une maison de santé de proximité est projeté à l'assemblée. Françoise Mesnard, médecin du travail et vice-présidente du conseil régional, prend alors la parole.

>> 10 h 45. Ségolène Royal achève son discours. Elle y a notamment évoqué la politique menée par la région en direction des étudiants en médecine, afin que certains d'entre eux s'installent en milieu rural. La présidente du conseil régional laisse ensuite la parole à son homologue du conseil général : "Pour les 15 maisons de santé mises en place dans le département de la Vienne, le département a participé à hauteur de 100.000 euros par établissement", rappelle Claude Bertaud.

>> A Lire : Le médecins s'installeront-ils à la campagne pour 4.600 euros ?

>> 10 h 20. Après l'accueil du maire de Scorbé-Clairvaux, la présidente de région,Ségolène Royal, présente le dispositif des 55 maisons de santé de proximité dont l'installation a été aidée par le conseil régional à hauteur de 4,5 millions d'euros. Dans les 26 établissements qui sont déjà en fonctionnement, exercent près de 150 professionnels (médecins, infirmières, kinésithérapeutes, podologues).

>> 9 h 45. La ministre de la Santé arrive dans la commune rurale où elle inaugure une maison de santé pluridisciplinaire. Elle y rencontre la douzaine de professionnels installés dans ce bâtiment rénové situé en face de la pharmacie. Une trentaine de journalistes de médias nationaux sont présents, ainsi que plusieurs centaines de professionnels de santé et d'élus de la région Poitou-Charentes.

Laurent Favreuille

Partager cet article

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires