Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 10:03

fraternitecurgent.png
LA FRATERNITE EN ACTION

Sur France- Inter, s’est déroulé un débat très intéressant suite à la publication d’un livre  intitulé : « Trois euros par jour. »

Il en est ressorti un portrait sans complaisance de l’Etat de la France….que l’on a du mal à imaginer dans toute sa noirceur.

Huit Millions de Pauvres !!! Des gens qui travaillent, mais qui sont pauvres. Des gens qui voudraient travailler mais qui ne le peuvent pas parce que d’autres travaillent de plus en plus sans gagner plus…jusqu’à la dépression nerveuse, jusqu’au suicide tant la pression qui pèse sur eux est forte.

Des gens qui travaillent mais sont dans l’incapacité de faire face au coût d’un loyer démesuré par rapport au salaire qui leur est versé, car tandis que les salaires stagnent ou baissent les loyers ont monté de 50%.

Pas assez de HLM, car à part les riches qui sont de plus en plus riches, le reste tu pays s’appauvrit d’année en année si bien que les Français moyens qui sont dans un HLM  et portent sur leurs épaules la plus grosse partie de la solidarité nationale ne peuvent, faute de ressources suffisantes les quitter.

Alors les pauvres n’ont d’autres solutions que de choisir entre manger et se loger-beaucoup ne mangent plus que deux, voire un repas par jour, vivre dans leur voiture, un camion ou une caravane avec famille et enfants quand ce n’est pas devenir SDF. Car, oui, il y a des SDF parmi ceux qui travaillent ce qui est une honte dans un pays prétendument riche. Honte à nos gouvernants !!!

Les pauvres sont souvent des travailleurs précaires qui additionnent Contrats à Durée Déterminée et périodes de chômage plus ou moins longues.

Beaucoup n’ont pas de toit. Au cours de l’émission on a pu entendre une femme, mère d’un enfant qui devait à une association  d’avoir trouvé un appartement, d’ailleurs assez excentré et mal desservi au niveau des transports en commun. Vendeuse, de temps à autre, quand elle trouvait un emploi, elle se trouvait ensuite dans la dèche la plus complète. Une fois son loyer et ses charges payés il lui reste 3 euros par jour pour se nourrir elle et son enfant et faire face aux dépenses courantes absolument indispensables.

Riz, pâtes, jambon…avec 3 euros, on ne va pas loin !!!

D’autres n’ont même pas cela.

Grâce à son passage sur France-Inter, 3 personnes lui ont offert un emploi de vendeuse.  On peut espérer que sa situation pourra s’améliorer. Mais combien dans la même situation devront y rester, tout simplement parce qu’ils n’auront pas eu la chance de passer sur un média !!!

Dans la même émission, on a entendu un handicapé, affligé d’une maladie qui lui inflige de grandes souffrances dans son corps. Il souhaite cependant faire des petits boulots. Comme toutes ressources, il dispose de la CMU : 400 euros par mois et, là est le vrai scandale, il est privé de droit à un toit. Ce sont les conséquences de la nouvelle loi HIRCH. Il vit dans un camion, n’ayant pas les moyens de louer un appartement. Il a essayé une formule de cohabitation.

Grave erreur !!! Il a aussitôt perdu la moitié de la CMU.C’est un vrai scandale !! Quand on est assez pauvre pour bénéficier de la CMU, on n’a pas le droit d’avoir un toit !!!Honte à Sarkozy et à sa clique !!! Cet homme n’a le droit ni aux formules de cohabitation, ni à un logement gratuit, ni à un hébergement  solidaire. Cet homme est exclu du bénéfice de la solidarité et de la fraternité. Ces hommes qui nous gouvernent veulent tout régenter y compris la générosité des Français.

Ne nous leurrons pas ; La loi HIRCH est une loi profondément politique, sauce Sarkozy. Ce président fantoche n’ignore pas le mécontentement qui monte dans les classes populaires. Il n’ignore pas que les bulletins de vote additionnés des exclus de la société peuvent faire mal, très mal, même. Alors le moins il y en a, le mieux c’est. Donc les priver de domicile, c’est aussi les priver de bulletin de vote. C.Q.F.D. Il fallait y penser.

Plus ça va, plus il y aura de pauvres et de Sans Domicile fixe qui ne pourront pas voter. Donc on en viendra à un suffrage censitaire qui ne dit pas son nom. Seuls ceux qui auront les moyens de se loger, donc des ressources suffisantes pourront exercer leur pouvoir de citoyen.

A y regarder de près, tout est organisé pour appauvrir les Français et si l’on en croit les intervenants de cette émission, les grands responsables seraient les banques qui pressurent les petits de frais bancaires et multiplient les crédits révolving. A titre d’exemple, une personne qui, après avoir payé ses charges se retrouve avec trois euros par jour pour manger et les dépenses courantes indispensables s’est vu prélever 1500 euros de frais bancaires en un an.

Mais l’ETAT qui ne prend aucune disposition pour réguler les frais bancaires est le SEUL VERITABLE RESPONSABLE, car il a le pouvoir de légiférer, de contrôler, de réglementer, de nationaliser ET IL NE FAIT RIEN.

Pourtant, des mesures très simples permettraient déjà d’améliorer la situation :

*Exiger des banques qu’elles passent les crédits le matin et les débits l’après midi, pour faire échapper aux agios de nombreux comptes.

*Rétablir l’obligation de paiement des retraites de la Sécurité Sociale au premier jour du mois pour que le compte soit approvisionné lorsque  sont effectués les prélèvements automatiques et éviter ainsi des agios. Mesure qui figurait au programme de Ségolène Royal.

*Suppression progressive des crédits révolving. Cette mesure a été demandée par Ségolène Royal et refusée par Lagarde.

*Instauration du micro crédit pour que les ménages modestes puissent s’en sortir. Cette mesure a été adoptée, sous condition de ressources, en  Poitou- Charente.

Ces mesures sont très importantes car avec le système actuel, quand on est pauvre, on devient de plus en plus pauvre et on risque de plonger définitivement sans plus jamais pouvoir sortir la tête de l’eau.

La situation est d’autant plus grave que la pauvreté est pour Sarkozy un choix politique et que l’économie de la France est organisée pour enrichir les riches, appauvrir les pauvres jusqu’au dénuement le plus complet pour les rendre dépendants.         

Partager cet article

Repost 0
Published by F.Baumal - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires