Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 11:03

 

Le plan d'économies de Manuel Valls vous a-t-il convaincu ? 

NOM !  POUR PLUS DE 75% DES FRANCAIS LE PLAN D'ECONOMIE DE MANUEL VALLS N'A EN RIEN CONVAINCU LA MAJORITE CITOYENNE ...

 

LA CONFIANCE ENVERS HOLLANDE NE SERA PAS AU RENDEZ VOUS, AVANT LONGTEMPS, CHANGER UN HOMME, QU'IL S'APPELE AYRAULT OU VALLS, CELA NE CHANGERA EN RIEN, CAR C'EST TOUJOURS LA MÊME POLITIQUE QUI SE PERPETUE.


Hollande poursuit son programme de fiscalité punitive, avec Ayrault ce fut la fiscalité  à outrance, avec Valls, c'est poursuivre dans une économie restrictive, dont les salariés, les retraités, les ménages, tous les citoyens, qui ont vu avec toutes les taxes et impôts nouveaux  du gouvernement Ayrault, réduire maxi leur pouvoir d'achat.  Maintenant cela ne suffit pas, Valls sous l'influence  de Hollande et du patronat veut  en plus de la baisse du pouvoir d'achat, geler les salaires, pendant trois ans. Cest tout à fait ignoble et scandaleux, de la part d'un gouvernement de gauche.

 

Entendre dans son discours de confiance de politique générale, manuel Vals, dire qu'il baissera les charges sociales patronales pour ceux qui recruteront un salarié payé en dessous du SMIG, est plus que scandaleux, du fait que s'accumulent les déficits de la sécurité sociale, que se sont toujours les salariés, les futurs retraités qui en font les frais et paient largement l'adition, on augmente les cotisations salariales, et l'on baisse celles des patrons... On sait que ce stratège est employé depuis plus de 15 ans, qu'il n'ajamais fonctionné, du fait que lorsque le patron embauche un salarié sans payer de charges sociales, ils en licencie deux pour qui il payait des cotisations sociales...

 

Ceci est complètement dépourvu de calcul d'étude de transformation de la société, aussi il ne faut pas s'attendre à ce que Manuel Valls obtienne avant longtemps la confiance des français, car sa politique économique ne portera jamais les fruits escomptés, loin de là. D'une part cette politique va entraîner la précarité la pauvreté, l'économie sera de plus en plus stagnante, car en manque de pouvoir d'achat, les français ne consommeront pas, il y aura encore moin sde croissance, encore moins de développement de création d'entreprise.

 

C'est tout notre système économique et social est à transformé, seule Ségolène Royal dès 2007, projetait de faire de la France un pys d'entrepreneurs, ce sont une grande partie des socialistes, de la droite qui en a tellement peur, la faute de Sarkozy avec les valises de fric de Bétancourt et de Kadafi, qui l'ont fait échouer à la présidentielle.

 

C'est la France et tous les Français, qui avec Sarkozy auront perdus 5 ans, & avec Hollande, qui n'a jamais rien réussi, cinq autres années. Nous serons toujours les derniers de l'Europe, sur un plan économique, sociale, de production, de développement.

 

Il ne faut donc pas s'étonner que ce gouvernement avec toute "L'Austérité" qu'il nous propose n'a aucune chance, de dynamiser les français, il les plonge plutôt dans le désespoir

 

N. Planchais


Le Premier ministre Manuel Valls est bousculé par l'aile gauche du PSLe Premier ministre Manuel Valls est bousculé par l'aile gauche du PS - © AFP

 

L'aile gauche du PS n'est, elle, pas convaincue. Les députés qui avaient déjà lancé un appel à Manuel Valls à gouverner avec l'ensemble de la majorité l'interpellent à nouveau. Dans une lettre ouverte, ils jugent le plan de 50 milliards d'euros d'économies détaillé mercredi "économiquement dangereux".

 

 

Pour les onze signataires de la lettre, rendue publique jeudi, les annonces de Manuel Valls sont "contraires aux engagements pris devant nos électeurs" et risquent "d'asphyxier la reprise et l'emploi".

 

 

Mercredi, à la suite du conseil des ministres, le Premier ministre est revenu sur le plan d'économies de 50 milliards d'euros pour 2015-2017 annoncé par François Hollande en janvier. L'Etat et ses agents devront économiser 18 milliards d'euros, les collectivités locales 11 milliards, la Sécurité sociale 10 milliards sur les dépenses de santé. Les 11 milliards restants proviendront d'économies sur les prestations sociales.

 

 

Dès à présent, les fonctionnaires devraient voir leur point d'indice gelé jusqu'en 2017. Les prestations sociales, sauf les minimas sociaux, seront gelées cette année. Mais Manuel Valls a refusé de remettre en cause le Smic, malgré la volonté du patron du Medef Pierre Gattaz de créer un Smic jeune. Le Premier ministre a notamment annoncé qu'il prendrait "dès le mois de juin, une mesure pour les contribuables les plus modestes", sans la détailler.


Cependant, l'aile gauche du PS s'oppose au gel des des prestations sociales. Elle réclame que le gouvernement s'oriente vers des investissements publics pour relancer la croissance. Et menace de ne pas voter ces mesures à l'Assemblée nationale.

Jessica Dubois (Sipa Media)

Partager cet article

Repost 0
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires