Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 11:15

Dans le contexte actuel marqué par la volonté d'une partie de la gauche de tordre le cou à l'unité qui, depuis François Mitterrand a permis toutes les victoires et de faire cavaliers seuls et par la violence inouïe de la droite et l'extrême droite unies pour éliminer la gauche et ses valeurs républicaines et démocratiques, seul un sursaut du peuple de gauche et de tous les Français qui sont attachés à la démocratie peut changer la donne. Il leur appartient de faire leur choix et de le faire savoir en votant au référendum organisé par le Parti socialiste comme les y invitent Jean Louis BIANCO et Guillaume Garot.

"Cher(e)s camarades,

Du 16 au 18 octobre, un référendum est organisé pour l’unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales des 6 et 13 décembre prochains.

Cette initiative s’inscrit dans un contexte où une partie de la gauche parie sur notre défaite espérant ainsi prendre le leadership tandis que la droite veut nous éliminer et que l’extrême droite n’a jamais été aussi forte. L’enjeu est majeur, une gauche divisée se met en danger. La mobilisation de chacun est déterminante.

Ce référendum est ouvert à toute personne qui se reconnaît dans les valeurs de la gauche pour continuer à fai
re avancer notre pays.

Vous pourrez voter en ligne ou sur l’un des points de vote répertoriés sur le site internet www.referendum-unite.com

Nous comptons sur vous, pour que la gauche soit forte aux élections régionales.

Amitiés fidèles,

Jean-Louis Bianc
o et Guillaume Garot "

Published by avenir56
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 09:13

Développer l'emploi et la compétitivité des entreprises

Réunis en Commission Permanente le 27 mars 2015, les élus de la Région Poitou-Charentes s'apprêtent à voter plusieurs mesures pour accompagner des projets innovants dans deux filières d'excellence : l'Aéronautique et l'Agroalimentaire. Les décisions visent également à renforcer le secteur porteur de l’Économie Sociale et Solidaire.

Le 10ème Forum Formation sur les savoirs fondamentaux

Le 26 mars, Jean-François Macaire était à La Rochelle pour l'ouverture du 10ème forum formation portant cette année sur le thème «Quel socle de connaissances et de compétences pour l’accès à la qualification et à l’emploi, pour l’exercice de la vie sociale et citoyenne ?».

Aider les jeunes à préparer leur avenir

Cette année encore, la Région se mobilise pour l'accès à l'emploi des jeunes avec l'aide au passage du permis de conduire et contribue au pouvoir d'achat des parents à travers le chéquier régional jeune, des actions qui seront reconduites lors de la Commission Permanente le 27 mars. Découvrez les aides pour assurer votre année scolaire et votre avenir !

La Région agit depuis longtemps au quotidien pour améliorer la vie des habitants de Poitou-Charentes, ruraux et urbains, par des aides à l’investissement local, à la création d’entreprises et de commerces de proximité, à l’artisanat et aux TPE, au déploiement du Très Haut Débit ou encore au maintien des services publics et des services de santé.

Cet engagement, la Région le poursuivra une fois encore ce vendredi 27 mars lors de la prochaine Assemblée Régionale, avec notamment, des actions dans le domaine de l’économie et l’emploi en accompagnant des projets innovants dans les filières d’excellence de l’aéronautique et de l’agroalimentaire, sans oublier le soutien aux structures de l’Economie Sociale et Solidaire.

Nous reconduirons par ailleurs le chéquier régional jeunes, une aide au pouvoir d’achat des familles de 70 € pour l’achat de manuels scolaires, et deux chèques de 25 € destinés à faciliter l’inscription des jeunes à une discipline sportive et artistique de leur choix. Nous continuerons aussi à soutenir les jeunes qui passent leur permis B afin de les aider à trouver plus facilement du travail. Des mesures auxquelles s’ajouteront une amplification du plan méthanisation, de nouvelles opérations pour la construction de logements sociaux d’excellence thermique venant renforcer le secteur du bâtiment, ou encore le soutien à l’emploi culturel avec les Festivals d’Intérêt Régional.



Jean-François Macaire
Président de la Région
Poitou-Charentes

Festival Takavoir 2015, 14h au Moulin du Roc, Niort (79)

Edition 2015 des Journées Européennes des Métiers d'Art, Poitou-Charentes

Tour de France de la Finance Participative, Poitiers (86)

Développer l'emploi et la compétitivité des entreprises

Réunis en Commission Permanente le 27 mars 2015, les élus de la Région Poitou-Charentes s'apprêtent à voter plusieurs mesures pour accompagner des projets innovants dans deux filières d'excellence : l'Aéronautique et l'Agroalimentaire. Les décisions visent également à renforcer le secteur porteur de l’Économie Sociale et Solidaire.

Le 10ème Forum Formation sur les savoirs fondamentaux

Le 26 mars, Jean-François Macaire était à La Rochelle pour l'ouverture du 10ème forum formation portant cette année sur le thème «Quel socle de connaissances et de compétences pour l’accès à la qualification et à l’emploi, pour l’exercice de la vie sociale et citoyenne ?».

Aider les jeunes à préparer leur avenir

Cette année encore, la Région se mobilise pour l'accès à l'emploi des jeunes avec l'aide au passage du permis de conduire et contribue au pouvoir d'achat des parents à travers le chéquier régional jeune, des actions qui seront reconduites lors de la Commission Permanente le 27 mars. Découvrez les aides pour assurer votre année scolaire et votre avenir !

La Région agit depuis longtemps au quotidien pour améliorer la vie des habitants de Poitou-Charentes, ruraux et urbains, par des aides à l’investissement local, à la création d’entreprises et de commerces de proximité, à l’artisanat et aux TPE, au déploiement du Très Haut Débit ou encore au maintien des services publics et des services de santé.

Cet engagement, la Région le poursuivra une fois encore ce vendredi 27 mars lors de la prochaine Assemblée Régionale, avec notamment, des actions dans le domaine de l’économie et l’emploi en accompagnant des projets innovants dans les filières d’excellence de l’aéronautique et de l’agroalimentaire, sans oublier le soutien aux structures de l’Economie Sociale et Solidaire.

Nous reconduirons par ailleurs le chéquier régional jeunes, une aide au pouvoir d’achat des familles de 70 € pour l’achat de manuels scolaires, et deux chèques de 25 € destinés à faciliter l’inscription des jeunes à une discipline sportive et artistique de leur choix. Nous continuerons aussi à soutenir les jeunes qui passent leur permis B afin de les aider à trouver plus facilement du travail. Des mesures auxquelles s’ajouteront une amplification du plan méthanisation, de nouvelles opérations pour la construction de logements sociaux d’excellence thermique venant renforcer le secteur du bâtiment, ou encore le soutien à l’emploi culturel avec les Festivals

d’Intérêt Régional.


Jean-François Macaire
Président de la Région
Poitou-Charentes

Festival Takavoir 2015, 14h au Moulin du Roc, Niort (79)

Edition 2015 des Journées Européennes des Métiers d'Art, Poitou-Charentes

Tour de France de la Finance Participative, Poitiers (86)

Published by N.PLANCHAIS - dans politique
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 11:11

 

MERCI A COLUCHE POUR LES BIENFAITS QU'APPORTENT LES RESTOS DU COEUR A TANT DE GENS DE FAMILLES ABANDONNES SUR LE BORD DU FOSSE DE NOTRE SOCIETE

 

La solidarité est à l'honneur ce weekend, et cette chanson des "Enfoirés" n'avait pas lieu de créer la polémique sur cette chanson de Jacques Golman aussi poëtique dans ces paroles que les autres années...

 

Félicitons nous que "Coluche" si il n'avait pas été là pour créer cet événémént "Des enfoirés" énormèment de familles n'auraient pas ni à manger ni à boire les longs hivers sans compter que de plus en plus de gens vivent dans la rue complètement abandonnés par la République... Aussi Saluons ensemble une fois encore les enfoirés achetons ce disque des enfoirés version 2015... Remercions Jean Jacques Golman auteur compositeur de cette merveilleuse chanson....

 

Chanter aujourd'hui comme hier ...

Comme elle est loin ma jeunesse
Où donc s'en est-elle allée
Grain perdu du sablier
Feuille nue que le vent pousse
Sur la dalle et sur la mousse

Pareille à l'ombre à la caresse
Sur la joue douce oubliée
Un rayon de miel doré
Velours des mots qui rassurent
Le temps est une blessure

La pluie comme la tristesse
Au fond de nos cœurs si lourds
Recouvre de gris le jour
Les ailes bleues des moulins
Ont brisé les jours anciens

Le temps qui passe nous presse
De boire l'eau des fontaines
De cueillir la Marjolaine
Sans éviter le regret
Dans la nuit d'avoir rêvé

Pareil au lierre qui tresse
Aux pierres bises des tours
Malgré la fuite des jours
La volonté de durer
On s 'accroche au temps passé

Mais la vie qui va et laisse
Derrière nous les années
Compte à rebours les étés
Et voici déjà l'automne
Dans la brume qui frissonne

Comme elle est loin la jeunesse
Le roman inachevé
S'écrit en lettres rouillées
Et de jamais a toujours
La vie a suivi son cours

 

 

N.PLANCHAIS

Published by N.PLANCHAIS - dans POLITIQUE
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 10:57
UNE NOUVELLE APPROCHE D'UN PARTI SOCIALISTE INNOVANT LOIN DE L'ANCIEN PS DE SOLFERINO ...
  1. C'EST UN COLLECTIF MILLITANT QUE VOUSÊTES INVITEZ A SIGNE, VOUS QUI ÊTES DE9U DE LA GAUCHE EN GENERALE ... DEJA DE NOMBREUX SIGNATAIRES SONT INSCRITS DANS CETTE DEMARCHE POUR PREPARER LE CONGRES D'AGIS DE POITIERS QUI AURA LIEU EN JUIN 2015

  2. A.G.I.S ! Agir pour une Gauche Innovante Socialiste - contribution générale pour le Congrès de Poitiers

Bonjour,


Face à la mondialisation qui se caractérise trop souvent par une folie spéculative et marchande, par une destruction de notre environnement, face à une société encore trop inégalitaire, en proie à la défiance, à la tentation du repli sur soi, la gauche se doit de porter à nouveau l’espérance.


Plus que jamais, il est urgent de sortir des sentiers battus, des reflexes et des comportements par trop conformistes. L’avenir n’est pas dans le passé ou dans une dérive libérale. L’avenir réside dans une voie où l’Homme sera remis au centre de la politique.



Un changement de fond est nécessaire : repenser notre système éducatif, construire un nouveau pacte laïc, sortir d’un modèle unique de développement, réduire les nouvelles fractures sociales, dessiner de nouvelles formes d’engagement, vivifier notre démocratie.



Forts de nos engagements antérieurs, forts de nos convictions, forts de nos actes dans la conduite de la République, j’ai souhaité, dans le cadre de la préparation du prochain congrès du Parti Socialiste à Poitiers, avec tous nos camarades du collectif militant socialiste, présenter la contribution générale :

Rien ne se fera sans nos concitoyens,

C’est eux qui nous interpellent,
C’est à vous, à nous, socialistes d’agir.
Pour retrouver du souffle, de l’idéalisme, pour redonner du sens et de l’espérance, sortons des vieux schémas, ouvrons un nouvel avenir dans ce monde en plein bouleversement.

N'hésite pas à faire entendre ta voix ! Si tu souhaites recevoir le texte de la Contribution générale, soutenir cette volonté et faire partie des premiers signataires de la Contribution générale : A.G.I.S !

Avec mes amitiés socialistes

Dominique Bertinotti

à 13:37 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : Accueil, AGIS ! - la contribution

vendredi 3 octobre 2014

Contribution aux Etats Généraux - Entreprise et réindustrialisation (6) - par Gérard Raiser

Entreprise et re-industrialisation-6-

Dans les entreprises aussi, il doit y avoir le plus de démocratie participative; l'importance d'établir un lien d'orientation actif et non passif devient révélateur d'un profond malaise de notre société.

L'innovation humaine créatrice du développement collectif devrait s'établir entre le salarié le travail et le capital investi; pour cela l'existence de section socialiste dans les grands groupes devrait aussi devenir une réalité, en lien avec la fédération.

Agissons mieux ainsi sur les orientations des sociétés, en matière de recherche et développement qui nous imposent toujours plus de productivité au profit du CAC40 et toujours moins pour le social la formation et le plan de carrière du personnel.

Dès maintenant, il faut permettre (accord cadre) le développement de représentants syndicaux au sein de conseil d'administration de société ou groupe tout en insistant sur l'importance de mettre en oeuvre la parité des membres au sein de ces conseils.

Gerard Raiser

à 14:18 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : Accueil, Parole de militants

vendredi 4 juillet 2014

DIX PROPOSITIONS POUR CHANGER LE PARTI SOCIALISTE

Les militants et le peuple de gauche doivent s’emparer des Etats Généraux du PS qui vont se dérouler en décembre 2014. Nous devons à cette occasion exprimer fortement notre volonté commune de réformer le fonctionnement de notre Parti en proposant une démocratisation complète, profonde et durable, seule susceptible de redonner force et dynamisme et crédibilité à toute la gauche.

Notre objectif, rendre la parole aux militantes et aux militants, leur donner les moyens de se faire entendre pour que chaque décision du parti soit l'écho d'un travail collectif.

Le monde change, notre société change. Notre parti doit changer tout en restant profondément attaché aux valeurs humanistes de justice, de solidarité, de liberté, de progrès pour tous.

Le collectif militant socialiste réunit des femmes et des hommes engagés au Parti socialiste, venu-es de toutes les sensibilités, bien décidé-es à dépasser le cadre des motions qui nous divisent.

Dans cette perspective, le collectif avance

10 propositions pour changer notre fonctionnement maintenant !

POUR rendre au Parti sa place dans la société

1- Un parti politique n'a de sens que s'il parle au nom de la société, ou de la majeure partie de celle-ci. D’où la nécessité d’un Parti beaucoup plus ouvert sur la société. Cela passe d’abord par un plus grand nombre d’adhésions représentant toutes les catégories sociales. Le montant de l’adhésion est donc un choix politique de notre Parti. L’accueil des nouveaux adhérents c’est aussi un choix politique. Notre première proposition consiste donc à changer la politique d’adhésion avec un coût permettant au plus grand nombre d’adhérer et un réel accueil.

2 – Beaucoup de sympathisant-es participent aux Primaires et sont ensuite délaissé-es. Le Parti Socialiste doit davantage associer à notre travail de réflexion sur nos orientations toutes celles et tous ceux qui nous soutiennent par des réunions ouvertes de section.

POUR fixer une orientation claire de notre ligne politique

3 - Les motions fonctionnent mal. Elles n’ont pas permis de fixer réellement une orientation politique lors du dernier congrès et peuvent dériver dans une personnalisation excessive.

On ne peut pas limiter le vote des militantes et des militants à des textes et/ou des initiatives venus d’en haut et destinés à assurer des positionnements personnels qui contribuent aux luttes internes de pouvoir.

Nous proposons donc de renforcer le vote sur des contributions portant sur les grandes thématiques d’avenir. L’ensemble de ces votes permettra de fixer l’orientation politique du Parti Socialiste et d’ouvrir des perspectives. Nous voulons savoir sur quoi on s’engage au Parti socialiste.

Les contributions doivent également pouvoir être proposées par la base militante après avoir réuni un nombre de signataires à définir.

4 – L’élection des cadres de notre Parti doit être séparée du vote des orientations. On ne demande pas à nos cadres de représenter une sensibilité mais d’animer la vie politique de notre Parti, sur ses valeurs et ses orientations déterminées démocratiquement, et de rassembler les socialistes.

5– Notre Parti défend le mode parlementaire. Les amendements proposés par nos élues et élus ne doivent pas remettre en cause la ligne générale défendue par le Parti Socialiste.

POUR donner réellement la parole aux militantes et militants

6 – Nous ne voulons plus de vote de listes constituées dans les antichambres de Solferinoou des fédérations. Les listes seront ordonnées par un vote militant. Nous voulons notre Parti démocratique jusqu'au bout qui respecte les sensibilités de ses militants.

Les votes des militantes et des militants doivent être respectés. Ainsi, la parité et le non cumul des mandats, adoptés par l’ensemble des militant-es en 2010, doivent s’appliquer sans dérogation possible.

7 – L’université d’été du Parti socialiste doit être ouverte à tous. Le coût total (entrée, transport, repas et hébergement) est hors de portée de trop nombreux camarades privés, faute de moyens financiers, de ce temps politique. Les universités d’été doivent être gratuites pour toutes et tous, dès lors que l’on est à jour de cotisation, et pas uniquement pour les élu-es. Les fédérations doivent s’engager à proposer aux militantes et militants des possibilités d’hébergement.

8 – Où en sommes-nous de la Coopol ? Pourquoi cet outil d’échange ne fonctionne-t-il plus ? Quel est le bilan de son action ? Nous proposons de relancer un outil de type collaboratif, facile d’accès pour permettre un échange utile, clair, efficace, ininterrompu et durable entre militants et sympathisants.

POUR mettre au travail notre Parti et favoriser la participation

9 – La formation des militantes et des militants est une exigence fondamentale de notre démarche. D’abord en enseignant l’histoire de la gauche - “Sache d’où tu viens pour savoir où tu vas !”- mais aussi en donnant des outils de promotion aux militants leur permettant d’accéder à des formations pour devenir eux aussi, s’il le souhaitent, de futurs cadres de notre parti.

10 – Nous voulons notre Parti au travail. Les fédérations et les sections se doivent de proposer un programme d’actions comprenant des Assemblées générales régulières avec comptes rendus obligatoires, un programme de formation des militantes et des militants, des réunions ouvertes aux sympathisants, associations, partenaires sociaux, etc., une présentation claire de leur situation comptable (Compte de Résultat et Bilan), des votes à bulletins secrets, un accueil des nouveaux adhérents, des listes d’adhérents consultables par tous les militants dans des conditions déterminées. Les assemblées ou réunions se tiendront en tenant compte de l'accessibilité pour toutes et tous quel que soit leur niveau de handicap. Nous voulons notre Parti ouvert à l'ensemble des citoyens. Les militants seront tenus informés et associés aux débats dans toutes les instances. Les contributions militantes rédigées dans les sections et adoptées dans les fédérations doivent faire l’objet d’une communication au Bureau National pour décision alors qu’aujourd’hui elles ne parviennent jamais au niveau national !

Nous voulons un Parti socialiste au travail et en mouvement qui regarde vers l’avenir, capable d’élaborer et de proposer de nouveau une vision politique claire et sociétale aux Françaises et aux Français.

Cahier de propositions du collectif militant socialiste

NOUS SOMMES DÉJÀ PLUS DE 600 SIGNATAIRES !

AALBERG Véronique (69) ABBAS Hazim (75) ACQUIER Yves-Marie (92) ADOLF Maya (91) AFIFI Elmfadal (93) AKROUT Amara (95) ALAUX Annie (33) ALLANOS Rémy (73) ALLARD Philippe (75) ALSAT José (22) AMBRY Stéphane (33) ANDRE Bruno (69) ANDRIUZZI Daniel (75) ARNOLD Dominique (32) AMIEL Marcel () AMIEL Nadine () AMOURETTE Gérard (76) ANDRE Bruno (69) ANDRIUZZI Daniel (75) ANI Anas (95) ANTONNELLI Didier (75) APRAXINE Pierre (78) ARBOUCH Rachid () ARTIS Maryvonne (94) ASQUIER Catherine (75) ATROUSSY Radouane (78) AUDET Daniel (33) AUGIER André (95) AUGIER Florence (95) AUGIER Pierre (95) Aupert Pierre (33) AUZANNEAU Vincent (33) AUZAREL Patrick () AYET Marie-Thérèse (30) AZZOUG Mohamed (31) BACHERE Evelyne (40) BADRE Paul (30) BALLAS Micheline (31) BALSAN Jean-Marie (34) BARAJA Michèle (75) BARBERO Suzanne (61) BARBOUX Danielle (22) BARJOT Fabrice (38) BARRE Alain (25) BARTHIE Jean-Claude (82) BASSET Louis (29) BATAILLE Laurence (67) BATCRABERE Sébastien (33) BATTIER Eric (38) BAUFFE Bernard (48) BAUQUET Aurélie (60) BEAUGE Françoise (75) BEAUVAIS Laurent (80) BECKER François (75) BECQUET Marie (13) BEDOS André (11) BEDOU Christophe (33) BEKARE Omar (95) BELLOT ML () BELLOUR Jean Alain (31) BENETTI Robert (33) BENOIT Geneviève (26) BENOMAR Abdelilah (75) BENRABAH Malika (76) BEQUET Denis (33) BERARD Jean-Paul (13) BERARDI Fabrice () BERAUD Lucette (63) BERDU Jocelyne (75) BERLUREAU Jean-Pierre (81) BERMOSER Claude (67) BERRET Pierre (17) BERTIN Catherine (33) BERTHUIN Henri (38) BIENFAIT Christian (62) BILLARDON Claude (75) BLERVAQUE Jean-Louis (55) BLOY Aurélien (12) BOISSEL Nicolas (72) BOITARD Fanny () BOKOBZA René (75) BONIN Pascal (91) BONIT Erwan (93) BONMARTIN Paul (75) BONNAL Henri () BONNAUD Marie (33) BONNICHON Marc (33) BONNIN Monique (37) BONNOT Malika () BONOT Anne-Marie (34) BOUCET Jean-François (95) BOUERE Arlette (76) BOUHALI Bélinda (01) BOUILLOT Jean-Pierre (78) BOULLET Jacqueline (75) BOUNEB Bahia () BOURBON-PEREZ Mireille (78) BOURDON Didier (17) BOURGADE Guy (94) BOURGEOIS Amarantha (75) BOURQUELOT Lucile (75) BOUTER Patricia (33) BOUVIER Véronique (38) BOYER Coralie (50) BRELET Roland (75) BRIQUET Jacques (33) BRULLEBAUT Alain (69) BRUNEL Jean (13) BRUNET Claudette (26) BRUNET Marie-Josée () BRUSCOLINI Patricia (32) BUSTARET Henri () BUTARD Gaël () BUTTIN Maurice (75) CAHEN Sylvain (84) CAILLET Gilles (91) CAMUSET Danièle (39) CANAL Jacky (75) CANTAU Catherine (40) CAPPELLA Danielle (22) CARABY Jérôme (92) CARDON Thérèse (78) CARON Luc (77) CARPENTIER Martine (75) CARTERON Danièle (26) CASALS Joseph () CASSAGNEBE Philippe (33) CASSOU Julien (33) CASTAN Annette (30) CATHELINEAU Yves (24) CAVALIERE Pascal (33) CAZAUX Maïté (33) CHABERT Bernard (31) CHAGNIOT Gilda (01) CHALARD Claude () CHALARD Nicole () CHAPELAIN Christelle (77) CHARBONNE Colette (31) CHARPENTIER Jean () CHATELAIN Pascal (95) CHAVIGNY Dominique (22) CHEBIB Amale (75) CHEVALIER Colette (11) CHICK Christine (30) CHOTARD Christian (91) CHOUAN Hubert (76) CHRISTOPHE Michèle (94) CLAVELLOUX Bernard (42) CLAVELLOUX France (42) CLEMENCEAU Jean-Michel (76) CLEOASTRE Françoise (34) CLODOMIR DAUTAIS Véronique (974) COCQ Alain (21) CODINA Alain (11) COHENADDAD Josette () COLIN Céline (14) COMTE Roland (07) CONESA Joseph (69) CONQUER Emmanuel (75) CORNIER Eric () COTTEN Jean-Louis () COTTET Régis (86) COUSSY Marc (33) COYARD Patricia (55) CRESPIN Janine (75) CRON Lionel (22) CRUSEM Daniel (57) CULAS Andrée (13) CUNEO Yann (80) DAMIANO Andréa (95) DARD Pierre () DARGAUD Pascale (30) DARROU Claire (64) DAVAZE Estelle (17) DAVID France (80) DE CORTE Joelle (17) DE MONTBAS Diane () DE NANA (78) DE NAY Danièle (91) DE RANCOURT Christine (75) DE WARREN Laetitia (75) DELARACE Marion () DELBEKE Quentin (59) DELECLUSE Nathalie (80) DELHAYE Guy-Patrick () DELOMPRE Bernard (52) DELPONT Alain (06) DEMAISON Marc () DEQUIDT Delphine (65) DERRIEN Yannick (22) DESIRS D’AVENIR ESSONNE (91) DESROUSSEAUX Johan (51) DEVILLE Micheline (13) DEVIVAL Claude () DI ATT Antoine (91) DI FIORE Patrizia (75) DILAS Claude (69) DIMIER Eliane (84) DISCHBEIN Annick (91) DJOUDI Nadine (86) DOS SANTOS Corinne (60) DOUADY Jérôme (38) DRONEAUD Alain (72) DU MAS DE PAYSAC Jehan (33) DUBAQUET Roger (80) DUBERNET Pascal (33) DUBOIS Colette (99) DUBREUIL Joël (59) DUFFAUD Lucien (69) DUJARDIN Jean-Michel (13) DUMONT Dominique (59) DUMONTET Dominique (16) DUPONT Fabrice (64) DUPUIS HARDY Marlène (80) DUPRET Robin (59) DUPUICH Benoit (59) DURAND Jocelyne (35) DURAND Nicolas (43) DURAND Pascale (43) DUVERNE Bernard (33) EDDAHRI Rachida (91) ERMENAULT Tiffany (94) ESCOJIDO Alégrina (75) ESCOJIDO Alégrina (44) ELYASSA Myriam (25) EYMERY Nicole (31) FABE Stéphane (91) FABRE Alain (30) FAGOT-BARRALY Jack (64) FARI Marie-France (95) FARI Martine (95) FAROUAULT Jocelyne (75) FARRET Marie (16) FAURE Claude (80) FAURIES Philippe () FEAU Dominique (95) FEGER Gilles (21) FERAL Joëlle (99) FERRAND Brigitte (75) FERRE Joseph (30) FILIPPI P () FIORDALISO (13) FITREMANN Rodolphe (66) FLORENTIN-MARIN Cécile (33) FORESTIER Yves (75) FOUBERT Yves (33) FOUCAMBERT Daniel (91) FRATTINI Sylvain (13) FRESCHI Julie (13) FREY Françoise (68) FRUCHON Yves (69) FUSTER Marie-Jeanne () FUSTER-CASALS () GAGEY Jérôme (75) GARDE Bernard (44) GAUVIN Lionel () GELIS André (81) GENEIX Christophe (30) GEORGELIN Marie-Paule (95) GILBERT Michel (21) GIRAULT Geneviève (58) GIRONDEAU Liliane (78) GOUAL Kader (75) GOUGIS Laurent (45) GRACIA Bastien (33) GREEN Bernard (68) GRINBERG Edith (95) GROSSI Claire (95) GRUAT LA FORME Jacques (69) GRUSON François (59) GUENGANT Armelle (29) GUENOT Gilles (91) GUIBERT Jean-Rémy (33) GUIDOUX Catherine (78) GUIGNARD-GISSELBRECHT Liliane () GUILBERT Jean-Pierre (75) GUILLE Bruno (38) GUILLEMOT Marialuisa (31) GUILLOUET Alain () GUITTET André (75) GUYOU Pascale (75) HACHET François (33) HADJAB Abdelghani () HAMMOUCHE Ali (13) HARBERS Jean-Pierre (80) HAREL Micheline (75) HARON Fernand (49) HARUKAZE Marion (71) HATEM Jacques () HATIEZ Rose (94) HAUTEVILLE Nadine (75) HEALY Alan (99) HEINTZ Pascal (88) HENNEBELLE Thierry (93) HENOCQUE Denise (69) HERFELD Isabelle (91) HILAIRE Francis (33) HOLLINGER Elise () HUET Yolande () HUSSON Elizabeth (75) HUYARD Pierre () JABUT Gérard (69) JACOBS Christophe (33) JACQUIN Sébastien (14) JAMIN Gilles (59) JAMNET Dominique (33) JANODET Bernard (69) JANSSEN Ghislaine (95) JARIOD Georgette () JAUNEAU Elodie (91) JOLIVOT Romain (95) JOLY Christian (17) JOUSSET Maxime (28) JUHAN Jean-Marc (24) JUHEL–ORLAC’H Anne (75) JULIEN Sylvie (18) JUNK Anne (75) JUTIER Marc (75) KERBIRIOU Philippe (91) KHALAF Esfandyar (90) KLEBANER Patrick (33) KOKOUENDO Rodrigue (77) KOMOROWSKI Jean (33) KOPERA Tony (94) KORONKO Boula (14) KREMER DEAU Anouk (34) L.M. ELORE Laurence (78) LA PIERRE Charlotte (75) LA VIOLETTE Eva (33) LAARAJ Ahmed (30) LACOTE Jacques (78) LACROIX Emeric (33) LAFIF Skander (69) LAFITTE Dominique (11) LAGNEUX Corinne (69) LAMBERT Marina (41) LAME Paulette (33) LAMOULINE Elizabeth (35) LANGE Régine (31) LANTZ Monique (33) LANZ William (92) LAPIERRE Isabelle (75) LAPIERRE Jean-Marie (75) LAPIERRE Léa (75) LAPIERRE Patricia (75) LAPLAIGE Patrice (86) LASSOUED Samir (95) LAUNAY Philippe (33) LAURENT Josette () LAUTRETTE Viviane (86) LAVERGNE Alain (22) LE CARRE Alain (93) LE CORRE Alain (29) LE COZ Christine (50) LE GALL Hervé (75) LE ROY Annick (91) LECA Jean Dominique (44) LECA Stéphane (44) LECOQ Anne (75) LECROMPT Michel (95) LEFORT DES YLOUSES Serge (44) LEFORTIER Françoise (14) LEGER Annie (02) LEIVA Antonela (91) LEVACHER Patrick (14) LEVACHER Valéry (92) LEVARD Ghislaine () L'EVEQUE Pascal (30) LEVI Christelle (95) LEVY Nadia (75) L’HONEN Adeline (44) LOBJOIT Jacques (24) LOISEAU Laurent (75) LOMBARD Claude (60) LOPEZ Jean-Michel (33) LOUIS Pascal (33) LUCCINI Bernard (62) LUPPI Odile (38) MAALTRUD Jean-Jacques (21) MAGNAN Armand (30) MAHEU Alain (91) MAIGA Eric (94) MAÏSSA Muriel (94) MALCOR Christine (91) MALEVILLE Patrice (24) MANGEOT Philippe (54) MANGIONE Eric (19) MARCOULY Anna (47) MARCUSE Jeanne (21) MARKET Hubert (33) MARGUIRAUT Alain (69) MARPILLAT Claude (63) MARPILLAT Claude (63) MARPILLAT Lysette (63) MARSAN Christine (64) MARTIN Antoine (68) MARTIN Jacqueline (92) MARTIN Jean-Pierre (91) MARTIN Maryse (17) MARTIN Paul (68) MARTIN Yannick (17) MARTINEZ Christian (40) MARTINS Julio () MARZAT Laurent (24) MASSE Christophe (72) MATHIEU Ariane (77) MATHIEU Claude (74) MATHIVET Jean-Paul (24) MAURY Bernard (18) MAX Liliane (85) MAYER Chantal (99) MAZELLA Jacques (44) MAZENOUX Césard (95) MAZZEGA Carole (74) MC CABE Céline (91) MC Léo () MCHANGAMA Aniami (95) MEKKI Solange (74) MEMEL SAHUI Espérance (38) MENDEZ Ketty (26) MENNESSON François (77) MERCUTIO Claude (75) MERLOT Lisa (94) MERMBERG Hélène (75) MEUNIER Alain () MEUNIER Jean (92) MILLOT Jean-Marie (66) MILLOT Nicole (66) MINGEZ Arnaud (95) MIRAOUI Ahmed (62) MIRCOVICH François (47) MLUDEK Didier (39) MODOLO Jean (78) MOL Diny (46) MONDEJAR Edouard () MONDON Julie () MONFORT Marinette (22) MONNERET Annick () MONTAROU Denis (91) MONTEIRO Thomas (95) MOOG Gérard (82) MOREAU Isabelle (89) MOTARD Bernard (33) MOTARD Nérise (33) MOUGEL Philippe Patrice (21) MOULARD Jacqueline (24) MUTULESCU Dacia (75) MZEAGUER Stéphane () NADON Gilles () NAVET Bernard (38) NEF Françoise (30) NEGRI Raffaele (08) NIANG GAYE Samba (99) NIATI Valérie (88) NOIREAUX Annick (78) NOIRIEL Thierry (95) NOUGARET Christiane (30) NSIMBA-DELEZAY Pierre-Henri (93) ORTS Daniel (12) ORY Jean-Marc (72) OUAI Dalila (75) OUKRATE Françoise (30) PACCHIANI Louis (13) PAILLOT Véronique (72) PALTEAU Gerard (60) PAQUET Serge (62) PARACHE Jean-Pierre (33) PARIS Jean (95) PASCAL Daniel (26) PASQUIER Erick (80) PATARD Claire () PAUTRE Philippe (99) PAXION Mickaël (59) PECASAINTG Katia () PELISSO Françoise () PELTIER Françoise (88) PENA Joël (13) PEREZ GONZALES Nicolas (78) PERINOTTO Hugo (78) PERRAN Thierry (75) PERRAULT Frédéric (62) PERRIER Christophe (75) PERRIN Lucien (79) PETEL Marc (91) PHILIBERT Brigitte (30) PICARD Hervé (51) PICARD Hervé (95) PIERREDON Pascal (94) PIFFERO Jean-Claude (83) PINCHON Sophie (59) PINOT Yolande (01) PIQUELIN Marc (83) PIQUET Alan () PIRDAS Jill (06) POIGNET Jean-Claude (38) POINTIS Thierry (33) POIRAUD-LIZABAULT Hélène (75) POIRIER VERGES Sylvia (03) POITEVIN Jean-Michel (77) POLLARD Jean (91) POMAREL Jacques (33) PORTALES Laurent (30) PORTE MEUNIER Martine (26) PORTEFAIX Christian (63) POTIER Colette (54) POTRIQUET Bernard (80) POUZET Jacques (49) PRADEL Alain () PREVITALI Bruno (25) PREVOST Christine (59) PRIVAT Jacqueline (66) PRODHOMME Sébastien (72) PROSPER Nicolas (33) PUJOL Christian (34) QUESNEL Nathalie (62) RABATEL Albert (34) RABOT Bertrand (94) RABOURDIN Denis () RAISER Gérard (75) RAISSEGUIER Antoine (95) RAYMOND Marie (75) REDERO Juan-Antonio (33) RENAUDE Nadine (85) RENAUDIN Yves (59) REVELLAT Françoise (75) REY Alain (27) RICHARD Jacky (18) RICHARD Jean-Marie (59) RICHARD Nathalie (07) RICO DE TAPIA Marimar (91) RICORDEL Sébastien (77) RIPERT Albert (92) RIPERT Danielle (92) RISCHEBE DE BUCK Marie (59) RIVIERE Jean-Pierre (62) RIZZOLI Fabrice (95) ROBOLY Marie Claude (33) ROCHE Alain () ROCHER Marie-Claude (33) ROCHETTE Mona (37) ROGER Christian (33) ROGLER Brigitte (67) ROMAN Catherine (13) RONTARD Didier (44) ROSSIT Bernard () ROTH Marie-Hélène (83) ROUCHEL Daniel (78) ROUFFIANGES Jeanne (75) ROUXIN Jules (37) ROZAN Françoise (12) ROZEZ Marthe (95) RUBIO Catherine (33) RUTIN Jean-marc () S. Gabriele (99) SAINT-PIERRE Sylvie () SALAUN Claudine (56) SALLENT Joël (35) SALOMON Gisèle (91) SALVAT Hélène () SAMDOUM Georges (75) SAUTON Maria (94) SAXOD Catherine (75) SCHAKEMY Irène (68) SCHMITT Pascal (16) SCHULER Robert (75) SEBAL Françoise (33) SECHERRE Fabien (75) SENA Béatrice (47) SENA Carmen (47) SENATORE Xavier (46) SENTUC Anne (40) SERRA Annick (86) SEZNEC Joëlle (84) SIGRIST Maryleine (05) SIMON Pierre (47) SIMON Robert () SIMONS Joseph (91) SIMONS Marthe (91) SINGLING Antoine (94) SIVRISSARIAN André Paul (13) SOLER Maryse (17) SOLER Michel (17) SOLON Olivier (62) SOULATGES Marie (75) STALHBERGER Laurence (62) SUDRE-LAUTOUR Chantal (09) TAGGER Nicole (75) TAILLEFER Robert (69) TAMARELLE Michel (24) TARABLA Etiennette (13) TASSOT Jean (11) TEILLAC Christian () TERRASI Sylviane (30) TERRIGHI Hubert (47) THIEY Mariane (73) THOMAS Christiane (30) THOMASSON Christian () THUET Yolande (83) THUILLIER Fabien (80) THUILLIER Francis (80) THUILLIER Sylvie (80) TIRERA Slimane (93) TIRERA Wally (13) TOMADIN Michel-Henri (47) TOMASSO Claude (93) TONET Monique (06) TOUAHRIA Farid (13) TOURETZ Gaetan (75) TOURTOY Sandra (33) TOUX-FORSANS Mireille (91) TOUZOT Gilbert (74) TR Ph. (42) TREGRET Martine (91) TRENTE Michel (76) TRENTESAUX Etienne (13) TRILLOT Pierre (35) TROUPLIN Jean-Baptiste (75) TUFFE Huguette (31) TURC Sarah (74) UHL Gilles (33) URBAIN Jean-Pierre () VALETTE Laurent (29) VALLET Marie-Pia (74) VAN DEN DOOREN Emmanuel (62) VANDENBROUCKE Michel (95) VAUTHIER Chantal (51) VEGA-RITTER Clotilde (92) VELIN Edith (94) VIGNOLLES Nicolas (75) VIGREUX Thomas (25) VINCIGUERRA Jean-Louis () VINGERDER Philippe (17) VIRAPHONG Maly (83) VOUK Sébastien (77) VOURIOT Patrick (12) WACHET Jean-Noël (91) WACHET Marie-Thérèse (91) WALLACE Armelle (99) WALLET Gérard (60) WEISSMANN Emmanuel (95) WINTENBERGER Agnès (68) WOLF Jean-Luc (34) YBERT Jean-Pierre (91) YVART Marie-Antoinette (59) ZANETTI Mathieu (80) ZANOTTI Claire (33) ZARKA Romain (75) …

à 14:56 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : Accueil, Un parti du XXIe siècle

mercredi 25 juin 2014

A.G.I.S ! Agir pour une Gauche Innovante Socialiste - contribution générale pour le Congrès de Poitiers

Bonjour,

Rien ne se fera sans nos concitoyens,

C’est eux qui nous interpellent,
C’est à vous, à nous, socialistes d’agir.
Pour retrouver du souffle, de l’idéalisme, pour redonner du sens et de l’espérance, sortons des vieux schémas, ouvrons un nouvel avenir dans ce monde en plein bouleversement.

N'hésite pas à faire entendre ta voix ! Si tu souhaites recevoir le texte de la Contribution générale, soutenir cette volonté et faire partie des premiers signataires de la Contribution générale : A.G.I.S !

Avec mes amitiés socialistes

Dominique Bertinotti

à 13:37 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : Accueil, AGIS ! - la contribution

vendredi 3 octobre 2014

Contribution aux Etats Généraux - Entreprise et réindustrialisation (6) - par Gérard Raiser

Entreprise et re-industrialisation-6-

Dans les entreprises aussi, il doit y avoir le plus de démocratie participative; l'importance d'établir un lien d'orientation actif et non passif devient révélateur d'un profond malaise de notre société.

L'innovation humaine créatrice du développement collectif devrait s'établir entre le salarié le travail et le capital investi; pour cela l'existence de section socialiste dans les grands groupes devrait aussi devenir une réalité, en lien avec la fédération.

Agissons mieux ainsi sur les orientations des sociétés, en matière de recherche et développement qui nous imposent toujours plus de productivité au profit du CAC40 et toujours moins pour le social la formation et le plan de carrière du personnel.

Dès maintenant, il faut permettre (accord cadre) le développement de représentants syndicaux au sein de conseil d'administration de société ou groupe tout en insistant sur l'importance de mettre en oeuvre la parité des membres au sein de ces conseils.

Gerard Raiser

à 14:18 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : Accueil, Parole de militants

vendredi 4 juillet 2014

DIX PROPOSITIONS POUR CHANGER LE PARTI SOCIALISTE

Les militants et le peuple de gauche doivent s’emparer des Etats Généraux du PS qui vont se dérouler en décembre 2014. Nous devons à cette occasion exprimer fortement notre volonté commune de réformer le fonctionnement de notre Parti en proposant une démocratisation complète, profonde et durable, seule susceptible de redonner force et dynamisme et crédibilité à toute la gauche.

Notre objectif, rendre la parole aux militantes et aux militants, leur donner les moyens de se faire entendre pour que chaque décision du parti soit l'écho d'un travail collectif.

Le monde change, notre société change. Notre parti doit changer tout en restant profondément attaché aux valeurs humanistes de justice, de solidarité, de liberté, de progrès pour tous.

Le collectif militant socialiste réunit des femmes et des hommes engagés au Parti socialiste, venu-es de toutes les sensibilités, bien décidé-es à dépasser le cadre des motions qui nous divisent.

Dans cette perspective, le collectif avance

10 propositions pour changer notre fonctionnement maintenant !

POUR rendre au Parti sa place dans la société

1- Un parti politique n'a de sens que s'il parle au nom de la société, ou de la majeure partie de celle-ci. D’où la nécessité d’un Parti beaucoup plus ouvert sur la société. Cela passe d’abord par un plus grand nombre d’adhésions représentant toutes les catégories sociales. Le montant de l’adhésion est donc un choix politique de notre Parti. L’accueil des nouveaux adhérents c’est aussi un choix politique. Notre première proposition consiste donc à changer la politique d’adhésion avec un coût permettant au plus grand nombre d’adhérer et un réel accueil.

2 – Beaucoup de sympathisant-es participent aux Primaires et sont ensuite délaissé-es. Le Parti Socialiste doit davantage associer à notre travail de réflexion sur nos orientations toutes celles et tous ceux qui nous soutiennent par des réunions ouvertes de section.

POUR fixer une orientation claire de notre ligne politique

3 - Les motions fonctionnent mal. Elles n’ont pas permis de fixer réellement une orientation politique lors du dernier congrès et peuvent dériver dans une personnalisation excessive.

On ne peut pas limiter le vote des militantes et des militants à des textes et/ou des initiatives venus d’en haut et destinés à assurer des positionnements personnels qui contribuent aux luttes internes de pouvoir.

Nous proposons donc de renforcer le vote sur des contributions portant sur les grandes thématiques d’avenir. L’ensemble de ces votes permettra de fixer l’orientation politique du Parti Socialiste et d’ouvrir des perspectives. Nous voulons savoir sur quoi on s’engage au Parti socialiste.

Les contributions doivent également pouvoir être proposées par la base militante après avoir réuni un nombre de signataires à définir.

4 – L’élection des cadres de notre Parti doit être séparée du vote des orientations. On ne demande pas à nos cadres de représenter une sensibilité mais d’animer la vie politique de notre Parti, sur ses valeurs et ses orientations déterminées démocratiquement, et de rassembler les socialistes.

5– Notre Parti défend le mode parlementaire. Les amendements proposés par nos élues et élus ne doivent pas remettre en cause la ligne générale défendue par le Parti Socialiste.

POUR donner réellement la parole aux militantes et militants

6 – Nous ne voulons plus de vote de listes constituées dans les antichambres de Solferinoou des fédérations. Les listes seront ordonnées par un vote militant. Nous voulons notre Parti démocratique jusqu'au bout qui respecte les sensibilités de ses militants.

Les votes des militantes et des militants doivent être respectés. Ainsi, la parité et le non cumul des mandats, adoptés par l’ensemble des militant-es en 2010, doivent s’appliquer sans dérogation possible.

7 – L’université d’été du Parti socialiste doit être ouverte à tous. Le coût total (entrée, transport, repas et hébergement) est hors de portée de trop nombreux camarades privés, faute de moyens financiers, de ce temps politique. Les universités d’été doivent être gratuites pour toutes et tous, dès lors que l’on est à jour de cotisation, et pas uniquement pour les élu-es. Les fédérations doivent s’engager à proposer aux militantes et militants des possibilités d’hébergement.

8 – Où en sommes-nous de la Coopol ? Pourquoi cet outil d’échange ne fonctionne-t-il plus ? Quel est le bilan de son action ? Nous proposons de relancer un outil de type collaboratif, facile d’accès pour permettre un échange utile, clair, efficace, ininterrompu et durable entre militants et sympathisants.

POUR mettre au travail notre Parti et favoriser la participation

9 – La formation des militantes et des militants est une exigence fondamentale de notre démarche. D’abord en enseignant l’histoire de la gauche - “Sache d’où tu viens pour savoir où tu vas !”- mais aussi en donnant des outils de promotion aux militants leur permettant d’accéder à des formations pour devenir eux aussi, s’il le souhaitent, de futurs cadres de notre parti.

10 – Nous voulons notre Parti au travail. Les fédérations et les sections se doivent de proposer un programme d’actions comprenant des Assemblées générales régulières avec comptes rendus obligatoires, un programme de formation des militantes et des militants, des réunions ouvertes aux sympathisants, associations, partenaires sociaux, etc., une présentation claire de leur situation comptable (Compte de Résultat et Bilan), des votes à bulletins secrets, un accueil des nouveaux adhérents, des listes d’adhérents consultables par tous les militants dans des conditions déterminées. Les assemblées ou réunions se tiendront en tenant compte de l'accessibilité pour toutes et tous quel que soit leur niveau de handicap. Nous voulons notre Parti ouvert à l'ensemble des citoyens. Les militants seront tenus informés et associés aux débats dans toutes les instances. Les contributions militantes rédigées dans les sections et adoptées dans les fédérations doivent faire l’objet d’une communication au Bureau National pour décision alors qu’aujourd’hui elles ne parviennent jamais au niveau national !

Nous voulons un Parti socialiste au travail et en mouvement qui regarde vers l’avenir, capable d’élaborer et de proposer de nouveau une vision politique claire et sociétale aux Françaises et aux Français.

Cahier de propositions du collectif militant socialiste

NOUS SOMMES DÉJÀ PLUS DE 600 SIGNATAIRES !

AALBERG Véronique (69) ABBAS Hazim (75) ACQUIER Yves-Marie (92) ADOLF Maya (91) AFIFI Elmfadal (93) AKROUT Amara (95) ALAUX Annie (33) ALLANOS Rémy (73) ALLARD Philippe (75) ALSAT José (22) AMBRY Stéphane (33) ANDRE Bruno (69) ANDRIUZZI Daniel (75) ARNOLD Dominique (32) AMIEL Marcel () AMIEL Nadine () AMOURETTE Gérard (76) ANDRE Bruno (69) ANDRIUZZI Daniel (75) ANI Anas (95) ANTONNELLI Didier (75) APRAXINE Pierre (78) ARBOUCH Rachid () ARTIS Maryvonne (94) ASQUIER Catherine (75) ATROUSSY Radouane (78) AUDET Daniel (33) AUGIER André (95) AUGIER Florence (95) AUGIER Pierre (95) Aupert Pierre (33) AUZANNEAU Vincent (33) AUZAREL Patrick () AYET Marie-Thérèse (30) AZZOUG Mohamed (31) BACHERE Evelyne (40) BADRE Paul (30) BALLAS Micheline (31) BALSAN Jean-Marie (34) BARAJA Michèle (75) BARBERO Suzanne (61) BARBOUX Danielle (22) BARJOT Fabrice (38) BARRE Alain (25) BARTHIE Jean-Claude (82) BASSET Louis (29) BATAILLE Laurence (67) BATCRABERE Sébastien (33) BATTIER Eric (38) BAUFFE Bernard (48) BAUQUET Aurélie (60) BEAUGE Françoise (75) BEAUVAIS Laurent (80) BECKER François (75) BECQUET Marie (13) BEDOS André (11) BEDOU Christophe (33) BEKARE Omar (95) BELLOT ML () BELLOUR Jean Alain (31) BENETTI Robert (33) BENOIT Geneviève (26) BENOMAR Abdelilah (75) BENRABAH Malika (76) BEQUET Denis (33) BERARD Jean-Paul (13) BERARDI Fabrice () BERAUD Lucette (63) BERDU Jocelyne (75) BERLUREAU Jean-Pierre (81) BERMOSER Claude (67) BERRET Pierre (17) BERTIN Catherine (33) BERTHUIN Henri (38) BIENFAIT Christian (62) BILLARDON Claude (75) BLERVAQUE Jean-Louis (55) BLOY Aurélien (12) BOISSEL Nicolas (72) BOITARD Fanny () BOKOBZA René (75) BONIN Pascal (91) BONIT Erwan (93) BONMARTIN Paul (75) BONNAL Henri () BONNAUD Marie (33) BONNICHON Marc (33) BONNIN Monique (37) BONNOT Malika () BONOT Anne-Marie (34) BOUCET Jean-François (95) BOUERE Arlette (76) BOUHALI Bélinda (01) BOUILLOT Jean-Pierre (78) BOULLET Jacqueline (75) BOUNEB Bahia () BOURBON-PEREZ Mireille (78) BOURDON Didier (17) BOURGADE Guy (94) BOURGEOIS Amarantha (75) BOURQUELOT Lucile (75) BOUTER Patricia (33) BOUVIER Véronique (38) BOYER Coralie (50) BRELET Roland (75) BRIQUET Jacques (33) BRULLEBAUT Alain (69) BRUNEL Jean (13) BRUNET Claudette (26) BRUNET Marie-Josée () BRUSCOLINI Patricia (32) BUSTARET Henri () BUTARD Gaël () BUTTIN Maurice (75) CAHEN Sylvain (84) CAILLET Gilles (91) CAMUSET Danièle (39) CANAL Jacky (75) CANTAU Catherine (40) CAPPELLA Danielle (22) CARABY Jérôme (92) CARDON Thérèse (78) CARON Luc (77) CARPENTIER Martine (75) CARTERON Danièle (26) CASALS Joseph () CASSAGNEBE Philippe (33) CASSOU Julien (33) CASTAN Annette (30) CATHELINEAU Yves (24) CAVALIERE Pascal (33) CAZAUX Maïté (33) CHABERT Bernard (31) CHAGNIOT Gilda (01) CHALARD Claude () CHALARD Nicole () CHAPELAIN Christelle (77) CHARBONNE Colette (31) CHARPENTIER Jean () CHATELAIN Pascal (95) CHAVIGNY Dominique (22) CHEBIB Amale (75) CHEVALIER Colette (11) CHICK Christine (30) CHOTARD Christian (91) CHOUAN Hubert (76) CHRISTOPHE Michèle (94) CLAVELLOUX Bernard (42) CLAVELLOUX France (42) CLEMENCEAU Jean-Michel (76) CLEOASTRE Françoise (34) CLODOMIR DAUTAIS Véronique (974) COCQ Alain (21) CODINA Alain (11) COHENADDAD Josette () COLIN Céline (14) COMTE Roland (07) CONESA Joseph (69) CONQUER Emmanuel (75) CORNIER Eric () COTTEN Jean-Louis () COTTET Régis (86) COUSSY Marc (33) COYARD Patricia (55) CRESPIN Janine (75) CRON Lionel (22) CRUSEM Daniel (57) CULAS Andrée (13) CUNEO Yann (80) DAMIANO Andréa (95) DARD Pierre () DARGAUD Pascale (30) DARROU Claire (64) DAVAZE Estelle (17) DAVID France (80) DE CORTE Joelle (17) DE MONTBAS Diane () DE NANA (78) DE NAY Danièle (91) DE RANCOURT Christine (75) DE WARREN Laetitia (75) DELARACE Marion () DELBEKE Quentin (59) DELECLUSE Nathalie (80) DELHAYE Guy-Patrick () DELOMPRE Bernard (52) DELPONT Alain (06) DEMAISON Marc () DEQUIDT Delphine (65) DERRIEN Yannick (22) DESIRS D’AVENIR ESSONNE (91) DESROUSSEAUX Johan (51) DEVILLE Micheline (13) DEVIVAL Claude () DI ATT Antoine (91) DI FIORE Patrizia (75) DILAS Claude (69) DIMIER Eliane (84) DISCHBEIN Annick (91) DJOUDI Nadine (86) DOS SANTOS Corinne (60) DOUADY Jérôme (38) DRONEAUD Alain (72) DU MAS DE PAYSAC Jehan (33) DUBAQUET Roger (80) DUBERNET Pascal (33) DUBOIS Colette (99) DUBREUIL Joël (59) DUFFAUD Lucien (69) DUJARDIN Jean-Michel (13) DUMONT Dominique (59) DUMONTET Dominique (16) DUPONT Fabrice (64) DUPUIS HARDY Marlène (80) DUPRET Robin (59) DUPUICH Benoit (59) DURAND Jocelyne (35) DURAND Nicolas (43) DURAND Pascale (43) DUVERNE Bernard (33) EDDAHRI Rachida (91) ERMENAULT Tiffany (94) ESCOJIDO Alégrina (75) ESCOJIDO Alégrina (44) ELYASSA Myriam (25) EYMERY Nicole (31) FABE Stéphane (91) FABRE Alain (30) FAGOT-BARRALY Jack (64) FARI Marie-France (95) FARI Martine (95) FAROUAULT Jocelyne (75) FARRET Marie (16) FAURE Claude (80) FAURIES Philippe () FEAU Dominique (95) FEGER Gilles (21) FERAL Joëlle (99) FERRAND Brigitte (75) FERRE Joseph (30) FILIPPI P () FIORDALISO (13) FITREMANN Rodolphe (66) FLORENTIN-MARIN Cécile (33) FORESTIER Yves (75) FOUBERT Yves (33) FOUCAMBERT Daniel (91) FRATTINI Sylvain (13) FRESCHI Julie (13) FREY Françoise (68) FRUCHON Yves (69) FUSTER Marie-Jeanne () FUSTER-CASALS () GAGEY Jérôme (75) GARDE Bernard (44) GAUVIN Lionel () GELIS André (81) GENEIX Christophe (30) GEORGELIN Marie-Paule (95) GILBERT Michel (21) GIRAULT Geneviève (58) GIRONDEAU Liliane (78) GOUAL Kader (75) GOUGIS Laurent (45) GRACIA Bastien (33) GREEN Bernard (68) GRINBERG Edith (95) GROSSI Claire (95) GRUAT LA FORME Jacques (69) GRUSON François (59) GUENGANT Armelle (29) GUENOT Gilles (91) GUIBERT Jean-Rémy (33) GUIDOUX Catherine (78) GUIGNARD-GISSELBRECHT Liliane () GUILBERT Jean-Pierre (75) GUILLE Bruno (38) GUILLEMOT Marialuisa (31) GUILLOUET Alain () GUITTET André (75) GUYOU Pascale (75) HACHET François (33) HADJAB Abdelghani () HAMMOUCHE Ali (13) HARBERS Jean-Pierre (80) HAREL Micheline (75) HARON Fernand (49) HARUKAZE Marion (71) HATEM Jacques () HATIEZ Rose (94) HAUTEVILLE Nadine (75) HEALY Alan (99) HEINTZ Pascal (88) HENNEBELLE Thierry (93) HENOCQUE Denise (69) HERFELD Isabelle (91) HILAIRE Francis (33) HOLLINGER Elise () HUET Yolande () HUSSON Elizabeth (75) HUYARD Pierre () JABUT Gérard (69) JACOBS Christophe (33) JACQUIN Sébastien (14) JAMIN Gilles (59) JAMNET Dominique (33) JANODET Bernard (69) JANSSEN Ghislaine (95) JARIOD Georgette () JAUNEAU Elodie (91) JOLIVOT Romain (95) JOLY Christian (17) JOUSSET Maxime (28) JUHAN Jean-Marc (24) JUHEL–ORLAC’H Anne (75) JULIEN Sylvie (18) JUNK Anne (75) JUTIER Marc (75) KERBIRIOU Philippe (91) KHALAF Esfandyar (90) KLEBANER Patrick (33) KOKOUENDO Rodrigue (77) KOMOROWSKI Jean (33) KOPERA Tony (94) KORONKO Boula (14) KREMER DEAU Anouk (34) L.M. ELORE Laurence (78) LA PIERRE Charlotte (75) LA VIOLETTE Eva (33) LAARAJ Ahmed (30) LACOTE Jacques (78) LACROIX Emeric (33) LAFIF Skander (69) LAFITTE Dominique (11) LAGNEUX Corinne (69) LAMBERT Marina (41) LAME Paulette (33) LAMOULINE Elizabeth (35) LANGE Régine (31) LANTZ Monique (33) LANZ William (92) LAPIERRE Isabelle (75) LAPIERRE Jean-Marie (75) LAPIERRE Léa (75) LAPIERRE Patricia (75) LAPLAIGE Patrice (86) LASSOUED Samir (95) LAUNAY Philippe (33) LAURENT Josette () LAUTRETTE Viviane (86) LAVERGNE Alain (22) LE CARRE Alain (93) LE CORRE Alain (29) LE COZ Christine (50) LE GALL Hervé (75) LE ROY Annick (91) LECA Jean Dominique (44) LECA Stéphane (44) LECOQ Anne (75) LECROMPT Michel (95) LEFORT DES YLOUSES Serge (44) LEFORTIER Françoise (14) LEGER Annie (02) LEIVA Antonela (91) LEVACHER Patrick (14) LEVACHER Valéry (92) LEVARD Ghislaine () L'EVEQUE Pascal (30) LEVI Christelle (95) LEVY Nadia (75) L’HONEN Adeline (44) LOBJOIT Jacques (24) LOISEAU Laurent (75) LOMBARD Claude (60) LOPEZ Jean-Michel (33) LOUIS Pascal (33) LUCCINI Bernard (62) LUPPI Odile (38) MAALTRUD Jean-Jacques (21) MAGNAN Armand (30) MAHEU Alain (91) MAIGA Eric (94) MAÏSSA Muriel (94) MALCOR Christine (91) MALEVILLE Patrice (24) MANGEOT Philippe (54) MANGIONE Eric (19) MARCOULY Anna (47) MARCUSE Jeanne (21) MARKET Hubert (33) MARGUIRAUT Alain (69) MARPILLAT Claude (63) MARPILLAT Claude (63) MARPILLAT Lysette (63) MARSAN Christine (64) MARTIN Antoine (68) MARTIN Jacqueline (92) MARTIN Jean-Pierre (91) MARTIN Maryse (17) MARTIN Paul (68) MARTIN Yannick (17) MARTINEZ Christian (40) MARTINS Julio () MARZAT Laurent (24) MASSE Christophe (72) MATHIEU Ariane (77) MATHIEU Claude (74) MATHIVET Jean-Paul (24) MAURY Bernard (18) MAX Liliane (85) MAYER Chantal (99) MAZELLA Jacques (44) MAZENOUX Césard (95) MAZZEGA Carole (74) MC CABE Céline (91) MC Léo () MCHANGAMA Aniami (95) MEKKI Solange (74) MEMEL SAHUI Espérance (38) MENDEZ Ketty (26) MENNESSON François (77) MERCUTIO Claude (75) MERLOT Lisa (94) MERMBERG Hélène (75) MEUNIER Alain () MEUNIER Jean (92) MILLOT Jean-Marie (66) MILLOT Nicole (66) MINGEZ Arnaud (95) MIRAOUI Ahmed (62) MIRCOVICH François (47) MLUDEK Didier (39) MODOLO Jean (78) MOL Diny (46) MONDEJAR Edouard () MONDON Julie () MONFORT Marinette (22) MONNERET Annick () MONTAROU Denis (91) MONTEIRO Thomas (95) MOOG Gérard (82) MOREAU Isabelle (89) MOTARD Bernard (33) MOTARD Nérise (33) MOUGEL Philippe Patrice (21) MOULARD Jacqueline (24) MUTULESCU Dacia (75) MZEAGUER Stéphane () NADON Gilles () NAVET Bernard (38) NEF Françoise (30) NEGRI Raffaele (08) NIANG GAYE Samba (99) NIATI Valérie (88) NOIREAUX Annick (78) NOIRIEL Thierry (95) NOUGARET Christiane (30) NSIMBA-DELEZAY Pierre-Henri (93) ORTS Daniel (12) ORY Jean-Marc (72) OUAI Dalila (75) OUKRATE Françoise (30) PACCHIANI Louis (13) PAILLOT Véronique (72) PALTEAU Gerard (60) PAQUET Serge (62) PARACHE Jean-Pierre (33) PARIS Jean (95) PASCAL Daniel (26) PASQUIER Erick (80) PATARD Claire () PAUTRE Philippe (99) PAXION Mickaël (59) PECASAINTG Katia () PELISSO Françoise () PELTIER Françoise (88) PENA Joël (13) PEREZ GONZALES Nicolas (78) PERINOTTO Hugo (78) PERRAN Thierry (75) PERRAULT Frédéric (62) PERRIER Christophe (75) PERRIN Lucien (79) PETEL Marc (91) PHILIBERT Brigitte (30) PICARD Hervé (51) PICARD Hervé (95) PIERREDON Pascal (94) PIFFERO Jean-Claude (83) PINCHON Sophie (59) PINOT Yolande (01) PIQUELIN Marc (83) PIQUET Alan () PIRDAS Jill (06) POIGNET Jean-Claude (38) POINTIS Thierry (33) POIRAUD-LIZABAULT Hélène (75) POIRIER VERGES Sylvia (03) POITEVIN Jean-Michel (77) POLLARD Jean (91) POMAREL Jacques (33) PORTALES Laurent (30) PORTE MEUNIER Martine (26) PORTEFAIX Christian (63) POTIER Colette (54) POTRIQUET Bernard (80) POUZET Jacques (49) PRADEL Alain () PREVITALI Bruno (25) PREVOST Christine (59) PRIVAT Jacqueline (66) PRODHOMME Sébastien (72) PROSPER Nicolas (33) PUJOL Christian (34) QUESNEL Nathalie (62) RABATEL Albert (34) RABOT Bertrand (94) RABOURDIN Denis () RAISER Gérard (75) RAISSEGUIER Antoine (95) RAYMOND Marie (75) REDERO Juan-Antonio (33) RENAUDE Nadine (85) RENAUDIN Yves (59) REVELLAT Françoise (75) REY Alain (27) RICHARD Jacky (18) RICHARD Jean-Marie (59) RICHARD Nathalie (07) RICO DE TAPIA Marimar (91) RICORDEL Sébastien (77) RIPERT Albert (92) RIPERT Danielle (92) RISCHEBE DE BUCK Marie (59) RIVIERE Jean-Pierre (62) RIZZOLI Fabrice (95) ROBOLY Marie Claude (33) ROCHE Alain () ROCHER Marie-Claude (33) ROCHETTE Mona (37) ROGER Christian (33) ROGLER Brigitte (67) ROMAN Catherine (13) RONTARD Didier (44) ROSSIT Bernard () ROTH Marie-Hélène (83) ROUCHEL Daniel (78) ROUFFIANGES Jeanne (75) ROUXIN Jules (37) ROZAN Françoise (12) ROZEZ Marthe (95) RUBIO Catherine (33) RUTIN Jean-marc () S. Gabriele (99) SAINT-PIERRE Sylvie () SALAUN Claudine (56) SALLENT Joël (35) SALOMON Gisèle (91) SALVAT Hélène () SAMDOUM Georges (75) SAUTON Maria (94) SAXOD Catherine (75) SCHAKEMY Irène (68) SCHMITT Pascal (16) SCHULER Robert (75) SEBAL Françoise (33) SECHERRE Fabien (75) SENA Béatrice (47) SENA Carmen (47) SENATORE Xavier (46) SENTUC Anne (40) SERRA Annick (86) SEZNEC Joëlle (84) SIGRIST Maryleine (05) SIMON Pierre (47) SIMON Robert () SIMONS Joseph (91) SIMONS Marthe (91) SINGLING Antoine (94) SIVRISSARIAN André Paul (13) SOLER Maryse (17) SOLER Michel (17) SOLON Olivier (62) SOULATGES Marie (75) STALHBERGER Laurence (62) SUDRE-LAUTOUR Chantal (09) TAGGER Nicole (75) TAILLEFER Robert (69) TAMARELLE Michel (24) TARABLA Etiennette (13) TASSOT Jean (11) TEILLAC Christian () TERRASI Sylviane (30) TERRIGHI Hubert (47) THIEY Mariane (73) THOMAS Christiane (30) THOMASSON Christian () THUET Yolande (83) THUILLIER Fabien (80) THUILLIER Francis (80) THUILLIER Sylvie (80) TIRERA Slimane (93) TIRERA Wally (13) TOMADIN Michel-Henri (47) TOMASSO Claude (93) TONET Monique (06) TOUAHRIA Farid (13) TOURETZ Gaetan (75) TOURTOY Sandra (33) TOUX-FORSANS Mireille (91) TOUZOT Gilbert (74) TR Ph. (42) TREGRET Martine (91) TRENTE Michel (76) TRENTESAUX Etienne (13) TRILLOT Pierre (35) TROUPLIN Jean-Baptiste (75) TUFFE Huguette (31) TURC Sarah (74) UHL Gilles (33) URBAIN Jean-Pierre () VALETTE Laurent (29) VALLET Marie-Pia (74) VAN DEN DOOREN Emmanuel (62) VANDENBROUCKE Michel (95) VAUTHIER Chantal (51) VEGA-RITTER Clotilde (92) VELIN Edith (94) VIGNOLLES Nicolas (75) VIGREUX Thomas (25) VINCIGUERRA Jean-Louis () VINGERDER Philippe (17) VIRAPHONG Maly (83) VOUK Sébastien (77) VOURIOT Patrick (12) WACHET Jean-Noël (91) WACHET Marie-Thérèse (91) WALLACE Armelle (99) WALLET Gérard (60) WEISSMANN Emmanuel (95) WINTENBERGER Agnès (68) WOLF Jean-Luc (34) YBERT Jean-Pierre (91) YVART Marie-Antoinette (59) ZANETTI Mathieu (80) ZANOTTI Claire (33) ZARKA Romain (75) …

à 14:56 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : Accueil, Un parti du XXIe siècle

mercredi 25 juin 2014

Published by N.PLANCHAIS - dans Politique
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 10:57
Published by N.PLANCHAIS - dans Politique
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 12:45
"SORTIR DU TOUT NUCLEAIRE ET NON DU NUCLEAIRE" DUFLOT SORT DE SES GONDS

 

" JE DIS CE QUE JE FAIS ET JE FAIS CE QUE JE DIS" Ségolène Royal.

 

Combien de fois Ségolène Royal n'aura pas répété cette phrase qui traduit sa pensée profonde. Ministre, elle la met en application jour après jour...malgré les oppositions, le pièges, les résistances...

 

C'est pourquoi je suis très surprise de voir s'enfler une polémique sur ses derniers propos concernant le nucléaire, correspondant exactement à ce qu'elle avait annoncé. Polémique inutile et marquée par une certains dose d'hypocrisie.

De quoi s'agit il?

 

Ségolène Royal a accorune interview à " USINE NOUVELLE ". Avec une grande franchise elle y a explicité les grandes orientations  de la transition énergétique de la France, en particulier sur le nucléaire.

 

Ségolène Royal - Si j’ai réussi à faire voter à l’Assemblée la loi de transition énergétique, c’est parce que j’ai choisi trois options. La première a été de ne pas opposer les énergies les unes aux autres et d’affirmer dès le départ, malgré les réticences de certains, que l’histoire et le savoir-faire français dans le nucléaire font partie de nos atouts… Deuxièmement, sans opposer les énergies, il faut malgré tout sortir du "tout nucléaire", car c’est notre intérêt national. La montée en puissace des énergies renouvelables doit s’accélérer et c’est une des missions d’EDF et des grands énergéticiens français. Troisième point, la loi plafonne la puissance nucléaire à 63,2 gigawatts…

Des centrales vont tout de même fermer…

Oui mais on ne ferme pas pour fermer, ce n’est pas par idéologie. On agit sur une base législative solide. C’est d’ailleurs la première fois que le Parlement a débattu du nucléaire. Avant, les décisions étaient prises dans le secret. Or, c’est un débat démocratique majeur. Le plafonnement de la puissance nucléaire signifie que, lorsque le réacteur EPR de Flamanville dans la Manche va ouvrir, deux autres devront fermer. À ce stade, c’est Fessenheim puisqu’il n’y a pas d’autres propositions sur la table.

Mais fermera-t-elle fin 2016, comme prévu ?

On fermera les réacteurs dès que l’EPR de Flamanville ouvrira [pas avant 2017 selon le dernier calendrier d’EDF, ndlr]. C’est une opération qu’il faut bien prévoir et organiser car cela ne se fait pas du jour au lendemain. Mon projet de loi définit précisément les étapes : dix-huit mois avant la mise en service de la nouvelle centrale, EDF devra s’engager à en fermer une autre pour respecter le plafonnement, puis cela sera acté par décret.

EDF prévoit un grand carénage pour prolonger la durée de vie des réacteurs du parc nucléaire français. Êtes-vous favorable à ces investissements ?

Lorsque l’on fait des investissements de cette dimension [55 milliards d’euros selon EDF, ndlr] sur le parc électronucléaire, il faut penser la totalité du modèle énergétique. Il y a la question des centrales en fin de vie. Mais il y a aussi celle de leur durée de vie. Je n’ai pas mis dans la loi sur la transition énergétique une limitation à quarante ans comme le voulaient les écologistes. Ce n’est pas une bonne façon de procéder vis-à-vis de notre industrie. À l’international, ce serait un couperet trop idéologique. Certaines centrales peuvent vivre plus longtemps. Une partie du grand carénage a été adoptée par le conseil d’administration d’EDF avec mon accord. Il faut maintenant programmer les investissements de sécurité des réacteurs existants. Mais il faut aussi programmer la construction d’une nouvelle génération de réacteurs, qui prendront la place des anciennes centrales lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées.

Usine Nouvelle

Ségolène Royal ne faisait qu'expliciter la Loi qu'elle a fait voter pour préparer l'avenir énergétique de la France et préparer la Conférence internationale Climat. Les Ecologistes étaient donc parfaitement au courant des projets de la Ministre qui étaient aussi ceux de l'Assemblée Nationale qui les avait  votés .

 

La réaction de Cécile Duflot, non dénuée d'une certaine dose d'hypocrisie, a été immédiate.

 

"Après le vote de la loi sur la transition énergétique, je regrette infiniment les propos de Ségolène Royal. (...) Comme elle nous avait donné l'habitude d'être moderne sur ces sujets, je trouve cela dommage, très dommage", a déclaré la députée de Paris, qui a évoqué une "cécité française" sur le nucléaire.

 

"Quand on est ministre de l'Environnement, la priorité est de développer des énergies renouvelables"
 

Evidemment cette polémique n'est pas sans arrière pensée et a une odeur de manoeuvre électorale à quelques mois des élections cantonales.

 

Pourtant les éxplications données par Ségolène Royal ne manquent pas d'intérêt. Sur France Inter la Ministre a précisé que certaines de nos centrales nucléaires étaient très agées et que pour les maintenir il faudrait engager des frais importants si l'on veut assurer la sécurité des Français. Il paraît donc plus judicieux d'en fermer certaines et de construire de nouvelles centrales nucléaires de quatrième génération, plus petites, selon les besoins, dans les lieux où elles sont utiles, centrales capables de détruire les déchets.

 

Et c'est aussi là que le bât blesse...Les écologistes s'imaginaient probablement que la fermeture d'une centrale  était le premier pas vers l'abandon du nucléaire.

 

Douce illusion que n'a en tout cas jamais nourrie le Président de la République...En avons nous d'ailleurs les moyens? Madame Merkel qui s'est engagée vers les énergies renouvelables et l'abandon du pétrole a décidé son remplacement par le charbon au moins aussi polluant. Le gaz de schiste est riche en CO2 et dévastateur pour la planète....Et il faudra des décennies pour que l'énergie renouvelable soit suffisamment performante pour qu'on puisse envisager l'abandon du nucléaire.

La transition énergétique demande du temps...beaucoup de tempss  compte tenu de notre retard en la matière et exige des progrès techniques.

 

En outre la fermeture des centrales nucléaires serait dévastatrice au niveau du chômage.

 

La position de Ségolène Royal est donc frappée au coin du bon sens et ne comporte aucun reniement. Car elle est sociale écologiste mais pragmatiques et tient toujours compte des réalités.Sans doute met elle les Verts mal à l'aise...Mais ils ne sont pas au gouvernement et n'ont pas la responsabilité de prendre des décisions parfois difficiles et douloureuses ce qui explique qu'ils versent dans la  démagogie.

 

Saluons donc le courage de Ségolène Royal qui, en toutes circonstances suit son chemin semé d'embûches et informe les Français  de ce qu'elle fait dans l'intérêt général. Dans la période que nous vivons il est important de ne pas faire de politique politicienne et de n'écoûter que l'intérêt général.

 

 

Published by avenir56
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 09:40

 

12154643

 

 

Segolène Royal est de retour qui croyait qu'elle ne ferait rien dans son ministère, en seront pour leurs frais ... Elle revient en jouant avec brio la partition de l'enterrement de "Cette Ecotaxe" symbole d'une fiscalité hautement "Punitive Ecologiquement" pour tous les transporteurs d'où qu'ils viennent, ceci sur toutes les routes de France, même celles qui n'ont pas les portique ecotaxe  ...

 

Cette "Ecotaxe, responsable de la fronde des bonnets rouges bretons, par un peage de transit pour les poids lourds de plus de 3 tonnes cinq... Cette fois la ministre de l'Ecologie et des enegies renouvelables, a définitivement donné le coup de grâce, à cette taxe injuste, inutile, complètement punitive contre tous les transporteurs.

 

Cette taxe vivement contestée par les transporteurs, notamment par les bonnets rouges, à l'automne 20en Bretagne, maintes fois reportée a connu un nouvel épisode cette semaine, au terme d'une rencontre, de près de trois heures entre la ministre de l'écologie, le ministre des transports, ainsi que la fédération des transporteurs routiers, ainsi que des responsables auto routiers des transits de circulation des poids lourds..

 

Pour Ségolène Royal cette écotaxe trop pénalisante, injuste, trop controversée par tous devait trouver une autre orientation. Elle est définitivement enterrée. Ce sont les sociétés auto routières qui devront en assurer, la fiscalité remplaçante, sans que les automobilistes en soient laisés.

 

Ainsi, Notre Guerrière Ségolène Royal est de retour, elle fait même d'une  d'une pierre deux coups en supprimant cette écotaxe, mettant ainsi fin aux diverses   manifestations des bonnets rouges et des transporteurs qui devaient avoir lieu prochainement, sont purement annulées...

 

Restent cependant des points noirs : "Ecomotiv" cette société de consortium franco Italienne engagée par Fillon pour la gestion des portiques écotaxes ainsi que de leurs collectes, signé par le gouvernement Fillon, sera réexaminée, car elle présente trop d'anomalies. Ségplène Royal en souhaite la remise à plat. Interrogée sur le coup d'une rupture de contrat avec "Ecomotiv" qui risque de coûter plus d'un milliard à l'Etat, elle s'est refusé d'avancer un chiffre, se reposant sur le lancement d'une expertise juridique, afin de "Déterminer" quelles sont réellement les responsabilités de chacun sur cette société.

 

Une enquête sénatoriale avait conclu en mai dernier, que le partenariat "Public/Privé" avait été mené de façon régulière, mais que la complexité du système, avait abouti à des surcoûts...

 

Par quoi remplacer "L'Ecotaxe ?" Les propriétaires et gérants autoroutiers, sont sollicitées pour compenser le manque à gagner ? sans les près de 400 millions de manque à gagner sur cette suppression de cette taxe que devrait rapporter à l'Etat et aux collectivités, ainsi qu'à l'agence de financement des infrstructures de transports en Franc. il va falloir trouver un autre moyen de compensation ... Ségolène Royal préconise, que les concessionnaires auto routiers ont beaucoup trop prélevés sur le prix des péages aux automobilistes. Celles ci dans le viseur depuis la publication en septembre, d'u rapport de l'Autorité de concurence faisant état d'une concurrence déloyale, d'une situation "De Rente" pourraient être obligée de mattre la main à la poche...

 

Ségolène Royal, le dit bien, que sa priorité reste le prélèvement du profit des autoroutes, cela fait partie du bon sens, c'est surtout  en plus le principe de  "Pollueurs Payeurs" .... 

 

Published by N.PLANCHAIS - dans POLITIQUE
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 18:45

 

 

1240430 10201801753108042 1360057019 n

 

Depuis qu'elle est en charge du Ministére de l"ecologie, du développement durable, de l'énergie, Ségolène Royal travaille d'arrache pied è la mise en pkace de la transition énergétique...au point que lorsqu'on l'interroge sur une éventuelle candidature à la Présidentielle de 2017, elle répond que ce n'est pas sa préoccupation et qu'elle met toute son énergie à réaliser la mission qui lui a été confiée.

 

Il faut dire que le Ministère de l'écologie n'est pas un long fleuve tranquille...Tout le monde est pour à condition de n'être pas concerné...C'est bien, mais pour les autres. Telle est la mentalité des Français qui plébiscitent le changement à condition que rien ne change!

 

Il faut dire que l'on ne peut pas transformer à ce point la société sans modifier profondément les modes de vie et les privilèges acquis...Alors supprimer les engrais chimiques et interdire l'épandage aérien comme vient de le faire Ségolène Royal suppose l'introduction de soliutions de rechange qui ont évidemment un impact sur la production des engrais, donc sur les entreprises et les salariés.

 

Il faut dire qu'interdir l'exploitation du gaz de schiste comme vient de le confirmer Ségolène Royal, c'est enlever un grand espoir de gain à bas prix pour nombre d'industriels.

 

Et pourtant, Ségolène franchit les obstacles sans jamais rien céder sur l'essentiel .elle agit, avec courage, y met toute son énergie et tient bon Ségolène Royal...


 

Invitée du « Grand rendez-vous » i-Télé-Europe1-Le Monde Ségolène Royal a assuré dimanche 28 septembre qu'il n'y aurait pas d'exploitation du gaz de schiste, ni même d'investigation, tant qu'elle serait ministre de l'écologie, en réponse à une question sur la prise de position de Nicolas Sarkozy en faveur d'une exploitation du gaz de schiste en France.

 
 

« C'est une bulle spéculative, le gaz de schiste », a encore estimé Mme Royal. « Il n'est pas question à un moment où on a des ressources publiques rares d'investir dans des filières aléatoires et spéculatives, a-t-elle dit. Tous nos moyens publics et privés doivent êtro sur les économies d'énergie et les énergies renouvelables.


 

« Les  américains en reviennent du gaz de schiste. Il y a beaucoup de dégâts environnementaux, ensuite le coût s'est révélé beaucoup plus important que prévu », a-t-elle souligné. « On commence à voir aux Etats-Unis des friches industrielles scandaleuses, avec des riverains effarés, des poches de pauvreté et des poches de chômage » sur les sites d'exploitation abandonnés, a poursuivi la ministre."

 

Point de désaccord profond avec le nouveau candidat à la Présidence de l' UMP qui comme souvant lors de son désastreux mandat à la tête de la République vient de prendre un virage à IOO%. Au moins Ségolène ne change pas d'avis comme de chemise et applique dans son ministère la politique qu'elle préconise depuis des décennies. " Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis." Un bon point pour elle.


Présenté comme un enjeu majeur du quinquennat, le projet de loi sur la transition énergétique, destiné à alléger la facture de la France tout en réduisant sa dépendance au nucléaire et aux énergies fossiles, arrive mercredi dans l'hémicycle à l'Assemblée.

 

Fruit de deux ans de travaux préparatoires, ce projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte sera défendu par la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal, entrée au gouvernement en avril et dont c'est le premier grand texte.

 

Son examen, en procédure accélérée (une lecture par chambre), doit se dérouler en deux temps: discussion générale mercredi, puis débat sur les 64 articles du lundi 6 au vendredi 10 octobre.


La loi sur la transition énergétique est très attendue. D'une part en raison des effets des gaz à effets de serre mais aussi parce qu'on nous l'a promis, l'écologie est l'industrie de demain et créera des emplois...L'écologie c'est l'avenir...


 

En outre la France est très regardée, la législation promettant d'être une des plus en avance d'Europe, a lancé mercredi Mme Royal, de retour du sommet de l'ONU sur le climat à New York. La transition énergétique au niveau national, européen et international, constitue un enjeu majeur du quinquennat, répète l'Elysée, alors que la France doit accueillir la prochaine conférence mondiale sur le climat fin 2015.

 



C'est aussi un enjeu pour le quotidien des Français, les dépenses pour se chauffer et se déplacer pesant toujours plus lourd dans le budget des ménages (3.210 euros par foyer en 2013).

 

Sur un autre front, celui de la lutte contre le chômage, Mme Royal table sur la création de 100.000 emplois dans les filières de la croissance verte en trois ans.

 

Le projet de loi fixe plusieurs objectifs chiffrés: en 2050, la consommation d'énergie doit être diminuée de moitié par rapport à 2012, surtout grâce à un habitat plus économe.

 

- La part du nucléaire -

Cette ambition, associée à une baisse de 30% des énergies fossiles consommées en 2030, doit aussi permettre à la France de remplir les engagements contre le changement climatique: diminuer les gaz à effet de serre de 40% entre 1990 et 2030 et les diviser par 4 en 2050.

 

Promesse de François Hollande, la part du nucléaire devra passer de 75% à 50% à horizon 2025 dans la production d'électricité. Cependant le projet de loi ne comprend pas la fermeture de la centrale de Fessenheim, et Mme Royal a indiqué dimanche qu'elle ne savait pas encore quels réacteurs seraient fermés.

 
 

 



Le décor de la bataille parlementaire a été planté ces derniers jours devant la commission spéciale créée pour l'examen de ce texte. Mme Royal, qui a défendu la cohérence et l' l'efficacité de son texte.Bien sûr la Ministre peut compter dans son combat sur une opposition sans concession de la droite qui se découvre pour le gaz de schiste, contre le recul du nucléaire...Le discours de NKS sur France Inter ce matin ne laissait aucun doute sur ce point...tout ce que fait le gouvernement étant par essence négatif, inutile et dangereux et tout ce que n'a pas fait le gouvernement de la droite étant formidable...Par contre les écologistes et le MRG qui soutiennent Ségolène Royal sous quelques réserves est acquis....


Ce texte sera donc voté et heureusement car le rapport remis à Ségolène Royal sur le réchaiffement climatique et ses conséquences catastrophique démontre qu'il n'est plus temps de tergivereser. Il faut agir et agir vite et on comprend que le Président de la République soit attaché à la réussite de la conférence internationale sur le climat qui se tiendra à Paris sous l'égide de Laurent Fabius et de Ségolène Royal.

La France est en effet pleinement mobilisée contre les dérèglements climatiques qui menacent la paix et la sécurité du monde.

 
Lors du Sommet sur le climat à New York, la France s’est ainsi montrée à l’initiative : répondant à l’appel d’ONG comme Oxfam, elle a annoncé qu’elle contribuera à hauteur de 1 milliard de dollars sur les prochaines années au Fonds vert de l'Onu pour le climat, destiné à aider les pays vulnérables à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à s'adapter aux effets du réchauffement. Ce fonds sera "non seulement la marque de la solidarité mais aussi une capacité pour que l'économie mondiale puisse s'engager vers un nouveau modèle de développement", a noté François Hollande. 

 

6 ans après l’échec de Copenhague, la France souhaite parvenir à un accord universel, ambitieux et légalement contraignant, lors de la Conférence sur le climat que la France accueillera à Paris en décembre 2015. Tout doit être fait pour que nous puissions contenir l'augmentation de la température moyenne de la planète en dessous de 2°C. Il importe de remporter la "bataille contre le temps, contre l'indifférence et les profits qui altèrent jusqu'à l'équilibre du monde".

 

" Soyons capables de ré-enchanter le monde  de donner à la jeunesse du monde l'espoir qu'elle vivra mieux que nous."

Tel est l'objectif de Ségolène Royal qui ne reculera pas sur ses objectifs et qui a l'intention de mettre en place cette sociale écologie pour laquelle elle se bat depuis tant d'années.

Published by Françoise BAUMAL - dans POLITIQUE
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 05:15
Published by avenir56 - dans POLITIQUE
commenter cet article
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 09:30

 

segolene-royal-france2 

 

SEGOLENE ROYAL MINISTRE DE L'ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, MAINTIENT LA SIPPRESSION DE L'ECOTAXE QUI SERA REMPLACEE PAR UNE REDEVANCE POIDS LOURDS ...

 

 

Il faut faire disparaître le mot "écotaxe" mais pas abandonner le principe d'une redevance payée par les poids lourds, qui nécessite des aménagements, a conclu la mission d'information parlementaire dans son rapport, remis mercredi, sur ce dispositif suspendu à l'automne après la fronde des "bonnets rouges".

Pour le député (PS) Jean-Paul Chanteguet, président-rapporteur de la mission, "l'écotaxe est morte" et doit être remplacée par une éco-redevance poids lourds.

"L'écotaxe n'est pas un impôt supplémentaire qui relèverait de l'écologie punitive mais bien une redevance d'usage de l?infrastructure routière. (...) Nommer correctement les choses est essentiel à leur compréhension", a assuré mercredi lors d'une conférence de presse le député, à la fois président et rapporteur après le refus de l'UMP de présider la mission.

La mission faisait suite à la fronde des "bonnets rouges". A l'automne, au plus fort de la révolte jusqu'à 30.000 agriculteurs, transporteurs, salariés, opposants à ce projet avaient violemment manifesté, essentiellement en Bretagne, s'attaquant également aux bornes ou portiques de collecte de l'écotaxe.

Le rapport remis mercredi propose notamment l'instauration d'une franchise kilométrique, allant de 281 à 844 kilomètres par mois, selon le type de camion et son niveau de pollution. Elle permettra, selon le député, de "moins pénaliser l'économie de proximité (...) et (favoriser) les véhicules les moins dommageables pour la route et les moins polluants".

Par ailleurs, les abattements tarifaires précédemment prévus pour les régions périphériques, et notamment la Bretagne, terre de la révolte des "Bonnets Rouges", sont maintenus. En revanche, le taux pourrait être relevé sur certains axes très fréquentés ou lorsque le trajet peut être réalisé sur une autoroute, voie fluviale ou ferroviaire.

Le rapport propose également la création d'un fonds destiné à l'achat de poids lourds "propres".

Le coût de la franchise est estimé à 300 millions d'euros par an, ce qui "permettra de préserver l'essentiel des moyens de l'Afitf", l'Agence de financement des infrastructures, à qui sont destinés les revenus de cette redevance, selon Jean-Paul Chanteguet.

En effet, précise-t-il, "le report sur les autoroutes se traduirait par une augmentation des recettes de péage comprise entre 300 et 400 millions d'euros. Nous considérons que ce report est créateur d'un effet d'aubaine (...) (qui) mériterait d'être partagé, une telle situation pouvant justifier une renégociation partielle des concessions".

Le député a annoncé mercredi la mise en place d'une mission d'information en vue d'étudier les modalités de rachat par l?État des concessions autoroutières.

- A Matignon de trancher -

Le rapport écarte en revanche plusieurs solutions, dont celles de la ministre de l’écologie Ségolène Royal. Elle s'était emparée du dossier dès son arrivée au gouvernement, et avait ensuite évoqué la possibilité de mettre à contribution les sociétés d'autoroutes, de taxer uniquement les camions étrangers traversant le territoire français, et d'abandonner le contrat avec Ecomouv', la société chargée de la mise en place du dispositif et de la collecte.

"Le sentiment que j'ai eu c'est que madame la Ministre ne connaissait pas ce dossier et ignorait la règlementation européenne", a réagi Jean-Paul Chanteguet, interrogé par l'AFP, qui aurait aimé que la ministre lui laissât "simplement le temps de remettre (son) rapport" avant de s'exprimer.

Selon lui, un abandon du dispositif, qui devait rapporter plus de 800 millions d'euros par an à l?État, et une rupture du contrat avec Ecomouv', sont inimaginables, car très coûteux et que "l?État ne peut pas renier ses engagements".

"La commission part du principe que l'écotaxe va être appliquée. Moi, je pense le contraire", a déclaré de son côté Ségolène Royal dans une interview à Paris Match à paraître jeudi.

"Rien ne me paraît aller de soi dans cette affaire. Ni le contrat signé avec Ecomouv (...) ni le but poursuivi. Le mot même d'écotaxe est pour moi condamné", selon la ministre.

Le secrétaire d?État aux Transports Frédéric Cuvillier a quant à lui estimé mercredi que les pistes de travail présentées dans ce rapport étaient "raisonnables, applicables", et qu'il "appartient désormais au Premier Ministre de trancher dans les prochaines semaines".

L'écotaxe, issue du Grenelle de l'Environnement, est destinée à favoriser le report vers le ferroviaire ou le fluvial, ou éviter que des camions ne 

Published by N.PLANCHAIS - dans POLITIQUE
commenter cet article